leGuide
audio

Infos

Vous aimez le site ? Aidez-nous !
leguideenligne est un service gratuit - mais il a un coût ! Nous avons besoin de votre soutien pour continuer d'existerLire la suite
Réagir à la note du jour
Faites remonter vos remarques !Lire la suite

Jérémie 38.1-28

1Shephathia, fils de Matthan, Guedalia, fils de Pashhur, Jucal, fils de Shélémia, et Pashhur, fils de Malkija, entendirent les paroles que Jérémie adressait à tout le peuple. Il disait: 2«Voici ce que dit l'Eternel: Celui qui restera dans cette ville mourra par l'épée, par la famine ou par la peste, mais celui qui sortira pour se rendre aux Babyloniens aura la vie sauve. Sa vie sera sa seule part de butin, mais il vivra. 3Voici ce que dit l'Eternel: Il est certain que cette ville sera livrée à l'armée du roi de Babylone. Il s'en emparera.»

4Les chefs dirent alors au roi: «Cet homme doit être mis à mort, car il décourage les hommes de guerre restés dans cette ville et tout le peuple, en leur tenant de tels discours. Cet homme ne cherche pas le bien-être de ce peuple, mais uniquement son malheur.» 5Le roi Sédécias répondit: «Il est à votre disposition, puisque le roi est incapable de s'opposer à vous.» 6Ils prirent Jérémie et le jetèrent dans la citerne de Malkija, un fils du roi, qui se trouvait dans la cour de la prison. Ils y descendirent Jérémie à l'aide de cordes. Il n'y avait pas d'eau dans cette citerne, mais il y avait de la boue, et Jérémie s'y enfonça.

7L'Ethiopien Ebed-Mélec, un eunuque attaché au palais, apprit qu'on avait mis Jérémie dans la citerne. Or, le roi siégeait à la porte de Benjamin. 8Ebed-Mélec sortit du palais et lui dit: 9«Mon seigneur le roi, ces hommes ont mal agi en traitant le prophète Jérémie de cette manière, en le jetant dans la citerne. Il mourra de faim sur place, car il n'y a plus de pain dans la ville.» 10Le roi donna cet ordre à Ebed-Mélec, l'Ethiopien: «Prends avec toi 30 hommes qui sont ici et fais remonter le prophète Jérémie de la citerne avant qu'il ne meure.» 11Ebed-Mélec prit les hommes avec lui et se rendit au palais, dans un endroit situé au-dessous du trésor. Là, il se munit de chiffons et de morceaux de tissu qu'il fit parvenir à l'aide de cordes à Jérémie, dans la citerne. 12Ebed-Mélec, l'Ethiopien, dit à Jérémie: «Mets donc ces chiffons et ces morceaux de tissu sous tes aisselles, là où passent les cordes.» C'est ce que fit Jérémie. 13Ils le tirèrent à l'aide des cordes et le firent ainsi remonter de la citerne. Jérémie eut ensuite pour habitation la cour de la prison.

14Le roi Sédécias fit venir le prophète Jérémie vers lui, à la troisième entrée de la maison de l'Eternel. Il lui dit: «J'ai une question à te poser. Ne me cache rien!» 15Jérémie répondit à Sédécias: «Si je te fais une révélation, n'est-il pas évident que tu me feras mourir? Et si je te donne un conseil, tu ne m'écouteras pas.» 16Le roi Sédécias fit secrètement ce serment à Jérémie: «L'Eternel est vivant, lui qui nous a donné la vie! Je ne te ferai pas mourir et je ne te livrerai pas entre les mains des hommes qui en veulent à ta vie.» 17Jérémie dit alors à Sédécias: «Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu de l'univers, le Dieu d'Israël: Si tu te rends aux chefs du roi de Babylone, tu auras la vie sauve et cette ville ne sera pas livrée aux flammes. Tu resteras en vie, toi et ta famille. 18Dans le cas contraire, cette ville sera livrée entre les mains des Babyloniens. Ils y mettront le feu et toi, tu ne leur échapperas pas.»

19Le roi Sédécias dit à Jérémie: «Je redoute les Juifs qui se sont déjà ralliés aux Babyloniens. Je ne voudrais pas qu'on me livre entre leurs mains et qu'ils me fassent subir leurs mauvais traitements.» 20Jérémie répondit: «On ne te livrera pas à eux. Je t'en prie, prête attention à la voix de l'Eternel dans ce que je te dis! Tout se passera bien pour toi et tu auras la vie sauve. 21En revanche, si tu refuses de te rendre, voici ce que l'Eternel m'a révélé: 22toutes les femmes restées dans la maison du roi de Juda seront amenées aux chefs du roi de Babylone, et elles diront: 'Tes amis t'ont manipulé et dominé; une fois que tu as eu les pieds enfoncés dans la boue, eux se sont écartés!' 23On amènera toutes tes femmes et tes enfants aux Babyloniens et toi, tu ne leur échapperas pas: tu seras capturé par le roi de Babylone. Quant à cette ville, il la livrera aux flammes.»

24Sédécias dit à Jérémie: «Si personne ne sait rien de cette conversation, tu ne mourras pas. 25Si les chefs apprennent que j'ai parlé avec toi et viennent te dire: 'Raconte-nous donc ce que tu as dit au roi et ce que lui t'a dit, sans rien nous cacher, et nous ne te ferons pas mourir', 26réponds-leur: 'J'ai supplié le roi de ne pas me faire mourir en me renvoyant dans la maison de Jonathan.'»

27Tous les chefs vinrent trouver Jérémie et le questionnèrent. Il leur répondit exactement ce que le roi avait ordonné. Ils s'abstinrent de menaces envers lui, car rien n'avait filtré de la conversation.

28Jérémie habita dans la cour de la prison jusqu'au jour de la prise de Jérusalem. Il y était encore lorsque Jérusalem fut prise.

Lire la suite

LE ROI ET L’eSCLAVe

Dans cet épisode typique de la vie de Jérémie sont dépeintes les ressources de la malveillance (4) et l’épaisseur que peut atteindre l’endurcissement, mais aussi les voies originales, voire paradoxales, que peut revêtir la protection divine.

Dévouement de l’esclave

Le malheur du prophète est décrit avec réalisme : il s’enfonce dans la boue (6). L’instrument de sa délivrance est un Éthiopien, qui a le courage d’intervenir auprès du roi (8-9). Nombreux sont ainsi les exemples, dans la Bible, d’étrangers plus respectueux de Dieu et de ses prophètes que les membres du peuple élu1 ! Pourquoi donc la Bonne Nouvelle est-elle si mal accueillie ? Pourquoi nul n’est-il prophète en son pays ?

Le roi et le prophète : rapports sous haute tension

Sédécias, pantin bien manipulable de ministres pervertis qui préfèrent nier la menace géopolitique (4-5), fait de nouveau appeler Jérémie et tente de lui extorquer une sorte de garantie d’avoir la vie sauve. Cette fois, dans un échange d’une tension dramatique extrême, c’est le roi lui-même qui avoue sa peur.

Jérémie lui ouvre une ultime voie de salut : qu’il sorte et se rende ! Il sauverait ainsi une grande partie des civils en évitant à la ville d’être incendiée (17-18, 20-21)  !
Pour décrire la situation politique de Sédécias, il se réfère métaphoriquement à celle qu’il vient de subir dans sa chair (22 b). Il est ainsi étonnant de constater à quel point le message du prophète est incarné, nourri de son expérience et même de ses épreuves. On remarquera surtout combien il s’évertue à désigner le chemin de vie encore promis (20), alors même que perce dans ses propos la lassitude de ne pas être écouté (15). En effet, le roi exige que Jérémie donne une autre version de leur entrevue (24-25). Ce dernier obtempère, sans doute parce qu’il s’est rendu compte que parlementer avec des gens qui veulent sa mort est peine perdue, et présente le compte-rendu de leur précédente conversation (37. 20). L’injonction royale conduit donc à bâillonner, une ultime fois avant le châtiment, la parole du Seigneur. Revenir à la lecture/note de la journée

A méditer

Y a-t-il une grâce que le Seigneur m’offre depuis longtemps et à laquelle je refuse de m’abandonner ?
Notes:
  • 1: Aux v. 11-13, l’auteur accumule les détails présentant la délicatesse de ce païen, prenant mille précautions pour ne pas blesser Jérémie au cours du sauvetage. Cf. Mc 7.28-29 ; Lc 4.24-27 ; Lc 7.9 ; Lc 10.35-37.  La parabole du bon Samaritain est peut-être un écho à la sollicitude d’Ebed-Mélec.

Soyez le premier à réagir à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 100

1Psaume de reconnaissance. Poussez des cris de joie en l'honneur de l'Eternel, habitants de toute la terre!

2Servez l'Eternel avec joie, venez avec allégresse en sa présence! 3Sachez que l'Eternel est Dieu! C'est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons: nous sommes son peuple, le troupeau dont il est le berger.

4Entrez dans ses portes avec reconnaissance, dans ses parvis avec des chants de louange! Célébrez-le, bénissez son nom, 5car l'Eternel est bon: sa bonté dure éternellement, et sa fidélité de génération en génération.