leGuide
audio

Infos

Vous aimez le site ? Aidez-nous !
leguideenligne est un service gratuit - mais il a un coût ! Nous avons besoin de votre soutien pour continuer d'existerLire la suite
Réagir à la note du jour
Faites remonter vos remarques !Lire la suite

Jérémie 41.1-18

1Durant le septième mois, Ismaël, fils de Nethania et petit-fils d'Elishama, qui était de sang royal, vint avec des hauts dignitaires du roi et dix hommes trouver Guedalia, fils d'Achikam, à Mitspa. Et là, à Mitspa, ils mangèrent ensemble. 2Puis Ismaël, fils de Nethania, se leva avec les dix hommes qui l'accompagnaient, et ils tuèrent avec leur épée Guedalia, fils d'Achikam et petit-fils de Shaphan. Ismaël fit ainsi mourir l'homme que le roi de Babylone avait désigné gouverneur du pays. 3Il tua aussi tous les Juifs qui étaient avec Guedalia à Mitspa ainsi que les Babyloniens qui se trouvaient là, des hommes de guerre.

4Le surlendemain de l'assassinat de Guedalia, alors que personne n'était encore au courant, 5arrivèrent de Sichem, de Silo et de Samarie 80 hommes qui avaient la barbe rasée et les habits déchirés et qui s'étaient fait des incisions. Ils étaient porteurs d'offrandes et d'encens destinés à la maison de l'Eternel. 6Ismaël, fils de Nethania, sortit de Mitspa pour aller à leur rencontre. Il marchait en pleurant. Lorsqu'il les eut rejoints, il leur dit: «Venez vers Guedalia, fils d'Achikam.» 7Lorsqu'ils arrivèrent au milieu de la ville, Ismaël, fils de Nethania, les égorgea et les jeta dans la citerne, avec l'aide de ceux qui l'accompagnaient. 8Cependant, il y eut parmi eux dix hommes qui dirent à Ismaël: «Ne nous fais pas mourir, car nous avons des provisions cachées dans les champs, du blé, de l'orge, de l'huile et du miel.» Alors il renonça à les faire mourir avec leurs frères. 9La citerne dans laquelle Ismaël jeta tous les cadavres des hommes qu'il avait tués, à côté de celui de Guedalia, était celle qu'avait construite le roi Asa à cause de Baesha, roi d'Israël. C'est cette citerne qu'Ismaël, fils de Nethania, remplit de morts. 10Il emmena de force tous ceux qui restaient à Mitspa: les filles du roi et tout le peuple qui y était resté, ceux que Nebuzaradan, le chef des gardes, avait confiés à Guedalia, fils d'Achikam. Ismaël, fils de Nethania, les emmena prisonniers et partit rejoindre le camp des Ammonites.

11Jochanan, fils de Karéach, et tous les chefs de troupes qui étaient avec lui furent informés de tout le mal qu'avait fait Ismaël, fils de Nethania. 12Ils prirent tous leurs hommes et se mirent en marche pour attaquer Ismaël, fils de Nethania. Ils le découvrirent près des grands réservoirs de Gabaon. 13En voyant Jochanan, fils de Karéach, et tous les chefs de troupes qui l'accompagnaient, tout le peuple qui suivait Ismaël se réjouit. 14Tous ceux qu'Ismaël avait emmenés de force de Mitspa firent demi-tour et vinrent se joindre à Jochanan, fils de Karéach. 15Quant à Ismaël, fils de Nethania, il s'enfuit avec huit hommes devant Jochanan et se réfugia chez les Ammonites. 16Jochanan, fils de Karéach, et tous les chefs des troupes qui étaient avec lui prirent en charge tout ce qui restait du peuple après l'avoir délivré d'Ismaël, fils de Nethania. Ce dernier l'avait forcé à quitter Mitspa, après l'assassinat de Guedalia, fils d'Achikam. Jochanan ramena de Gabaon des hommes de guerre, des femmes, des enfants et des eunuques. 17Ils marchèrent puis s'arrêtèrent dans un lieu d'accueil du nom de Kimham, à côté de Bethléhem, pour se retirer ensuite en Egypte, 18loin des Babyloniens. Ils redoutaient la réaction de ces derniers parce qu'Ismaël, fils de Nethania, avait tué Guedalia, fils d'Achikam, l'homme que le roi de Babylone avait désigné gouverneur du pays.

Lire la suite

Vengeance destructrice

Face à l'adversité, une nation meurtrie renforce souvent son unité nationale en choisissant comme mot d'ordre : l'union fait la force1. Dans notre récit, il n'en est rien, car le chaos et la division règnent avec leur cohorte de trahisons et d'exactions, sans Dieu ni loi. Ismaël et ses dix hommes rejettent Guedalia qu'ils qualifient de collaborateur. Leur attitude n'est pas incohérente, mais leur passage à l'acte dans un meurtre fratricide, puis un terrible massacre ne peuvent que fragiliser le peuple et renforcer la servitude imposée par Babylone.
Ismaël se fie à sa colère, à sa ruse et à sa cupidité (8), mais il n'a pas de vision à long terme ; il n'évalue pas les conséquences de son acte qui met en péril le fragile équilibre de paix. Loin de lui l'idée de chercher la sagesse de Dieu dans une situation déjà bien lourde.
Le prophète Jérémie n'apparaît plus, personne ne sollicite son avis.
Le petit reste du peuple, guidé par Jochanan, prend du repos près de Bethléem avant d'envisager de trouver refuge en Égypte, selon un itinéraire que la famille de Jésus empruntera six siècles plus tard. Joseph et Marie sont allés en Égypte après avoir reçu un songe de Dieu. Mais le peuple saura-t-il se préoccuper de la volonté divine ?
Revenir à la lecture/note de la journée

A méditer

Le combat guerrier et l'intrigue politique ont envahi le récit. Il n'y a plus de place pour le ressourcement spirituel. Il est nécessaire de prendre du recul et du temps pour sortir des tensions, afin de chercher dans le silence l'Esprit de Dieu et ses chemins de justice.
Notes:
  • 1: Devise de l'État haïtien et de bien d’autres nations.

Soyez le premier à réagir à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 103

1De David. Bénis l'Eternel, mon âme! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom!

2Bénis l'Eternel, mon âme, et n'oublie aucun de ses bienfaits!

3C'est lui qui pardonne toutes tes fautes, qui guérit toutes tes maladies. 4C'est lui qui délivre ta vie de la tombe, qui te couronne de bonté et de compassion. 5C'est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, qui te fait rajeunir comme l'aigle.

6L'Eternel fait justice, il fait droit à tous les opprimés. 7Il a fait connaître ses voies à Moïse, ses hauts faits aux enfants d'Israël. 8L'Eternel fait grâce, il est rempli de compassion, il est lent à la colère et riche en bonté. 9Il ne conteste pas sans fin, il ne garde pas éternellement sa colère. 10Il ne nous traite pas conformément à nos péchés, il ne nous punit pas comme le mériteraient nos fautes, 11mais autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent; 12autant l'orient est éloigné de l'occident, autant il éloigne de nous nos transgressions.

13Comme un père a compassion de ses enfants, l'Eternel a compassion de ceux qui le craignent, 14car il sait de quoi nous sommes faits, il se souvient que nous sommes poussière.

15L'homme? Ses jours sont comme l'herbe, il fleurit comme la fleur des champs: 16lorsqu'un vent souffle sur elle, elle disparaît, et la place qu'elle occupait ne la reconnaît plus.

17*Mais la bonté de l'Eternel dure d'éternité en éternité pour ceux qui le craignent, et sa justice demeure pour les enfants de leurs enfants, 18pour ceux qui gardent son alliance et se souviennent de ses commandements pour les mettre en pratique.

19L'Eternel a établi son trône dans le ciel, et son règne domine tout l'univers.

20Bénissez l'Eternel, vous ses anges, qui êtes puissants et forts et qui exécutez ses ordres en obéissant à sa parole! 21Bénissez l'Eternel, toutes ses armées, vous qui êtes ses serviteurs et qui faites sa volonté! 22Bénissez l'Eternel, vous, toutes ses oeuvres, dans tous les lieux où il domine! Bénis l'Eternel, mon âme!