leGuide
audio

Infos

Vous aimez le site ? Aidez-nous !
leguideenligne est un service gratuit - mais il a un coût ! Nous avons besoin de votre soutien pour continuer d'existerLire la suite
Réagir à la note du jour
Faites remonter vos remarques !Lire la suite

1 Corinthiens 12.12-31

12Le corps forme un tout mais a pourtant plusieurs organes, et tous les organes du corps, malgré leur grand nombre, ne forment qu'un seul corps. Il en va de même pour Christ. 13En effet, que nous soyons juifs ou grecs, esclaves ou libres, nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul corps et nous avons tous bu à un seul Esprit.

14Ainsi, le corps n'est pas formé d'un seul organe, mais de plusieurs. 15Si le pied disait : « Puisque je ne suis pas une main, je n'appartiens pas au corps », ne ferait-il pas partie du corps pour autant ? 16Et si l'oreille disait : « Puisque je ne suis pas un œil, je n'appartiens pas au corps », ne ferait-elle pas partie du corps pour autant ? 17Si tout le corps était un œil, où serait l'ouïe ? S'il était tout entier l'ouïe, où serait l'odorat ? 18En fait, Dieu a placé chacun des organes dans le corps comme il l'a voulu. 19S'ils étaient tous un seul organe, où serait le corps ? 20Il y a donc plusieurs organes, mais un seul corps. 21L’œil ne peut pas dire à la main : « Je n'ai pas besoin de toi », ni la tête dire aux pieds : « Je n'ai pas besoin de vous. » 22Bien plus, les parties du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires 23et celles que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d'un plus grand honneur. Ainsi nos organes les moins décents sont traités avec plus d'égards, 24tandis que ceux qui sont décents n'en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur à ce qui en manquait, 25afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps mais que tous les membres prennent également soin les uns des autres. 26Si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui.

27Vous êtes le corps de Christ et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 28Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des enseignants, ensuite viennent les miracles, puis les dons de guérisons, les aptitudes à secourir, à diriger, à parler diverses langues. 29Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils prophètes ? Tous sont-ils enseignants ? Tous font-ils des miracles ? 30Tous ont-ils des dons de guérisons ? Tous parlent-ils en langues ? Tous interprètent-ils ?

31Aspirez aux dons les meilleurs. Je vais encore vous montrer la voie par excellence.

Lire la suite

UN CORPS SAIN

Le corps de Christ n’est pas un patchwork. Il n’est pas un assemblage disparate qui devrait faire droit aux origines, aux privilèges, aux oppressions ou aux habitudes de ses membres. Chacun y est entré par le baptême qui est la mort avec Christ et la résurrection en nouveauté de vie (Rm 6. 3-4). L’apôtre reprend ici (13) une pensée déjà présente sous sa plume (1Co 10. 1-4), c’est que l’Esprit de Dieu abreuve tout le corps de son eau bienfaisante.

Des composants choisis

Chaque croyant est un organe qui exerce une fonction spécifique pour le bien de tous. Plusieurs maladies le guettent :
1-Nier son appartenance au corps par le refus de la fonction que Dieu assigne (14-16).
2-Se croire autosuffisant en refusant l’apport des autres membres (21).
3-Survaloriser une fonction au point de négliger les besoins des autres (22).
Voici les remèdes :
1-Accepter notre place dans le corps selon la volonté de Dieu (18).
2-Prendre soin, dans l’humilité et l’amour, de ceux qui n’attirent pas l’attention (23-25).
3-Permettre à Christ de nous mettre en communion les uns avec les autres (26).

L’ordre divin

Les services, les dons et les actes (4-6, 28) coopèrent d’une manière qui n’est pas dictée par notre convoitise. Dieu les distribue pour qu’ils contribuent en leur rang à la construction harmonieuse de l’Église. Ne guigner que vers le rôle d’acteur vedette, c’est rater le nôtre, c’est mépriser le privilège d’avoir été engagé par un réalisateur aimant.
La découverte de l’ADN illustre merveilleusement ce texte. Un code unique habite les milliards de cellules qui composent chacun d’entre nous et pourtant ce code s’exprime différemment dans les organes de notre corps. De même, Jésus se déploie, par le Saint-Esprit, dans la diversité de l’Église universelle.
Revenir à la lecture/note de la journée

Vos réactions:

11/05 07:53 Admin: (Réponse à une question de Brigitte au sujet de l'état matrimonial de l'apôtre Paul) : Merci pour votre question. Elle est délicate, personne ne peut y répondre avec certitude même si chacun peut avoir une conviction. Lorsqu'on se base uniquement sur les Écritures, il est impossible d'établir clairement le statut matrimonial de Paul avant sa conversion. Dans des textes comme 1 Co 7,7-14 et 1 Co 9,5-6 il utilise le terme grec, agamos, « non-marié », pour désigner son état de vie. Or agamos se réfère à quiconque est sans conjoint : un célibataire, un veuf ou un époux séparé de son conjoint. Se basant sur l'éducation juive rabbinique stricte de Paul, plusieurs spécialistes pensent qu'il devait s'être marié entre 18 et 30 ans, l'état d'homme marié semblant être une obligation pour devenir pharisien ou membre du sanhédrin. Dans ce cas, il faut avancer l'hypothèse que Paul était veuf au moment où il se met à persécuter l'Eglise et se convertit. Il ne se remarie en tout cas jamais par la suite. Nous ne savons pas ce qu'a été l'état matrimonial de Paul avant sa conversion mais nous pouvons affirmer qu'il était célibataire au moment où il écrit 1 Corinthiens. Comme je le disais en préambule, on ne peut avoir de certitude sur le sujet même si chacun peut se forger une opinion, voire une conviction.

Réagissez vous aussi à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 81

1Au chef de chœur, sur la guitthith. D'Asaph.

2Chantez avec allégresse vers Dieu, notre force, poussez des cris de joie vers le Dieu de Jacob! 3Entonnez un chant, faites résonner le tambourin, la harpe mélodieuse et le luth! 4Sonnez de la trompette au début du mois, à la pleine lune, pour le jour de notre fête ! 5En effet, c'est une prescription pour Israël, une règle pour le Dieu de Jacob. 6Il en a fait une instruction pour Joseph, quand il s'est attaqué à l’Égypte. J'entends un langage qui m'est inconnu:

7«J'ai déchargé son épaule du fardeau, et ses mains ont lâché la corbeille.» 8Tu as crié dans la détresse, et je t'ai délivré; je t'ai répondu au cœur de l'orage, je t'ai mis à l'épreuve près des eaux de Meriba. - Pause.

9Écoute, mon peuple, et je t'avertirai! Israël, si seulement tu m'écoutais! 10Qu'il n'y ait au milieu de toi aucun autre dieu! Ne te prosterne pas devant des dieux étrangers! 11*Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir d’Égypte. Ouvre ta bouche, et je la remplirai!

12Mais mon peuple ne m'a pas écouté, Israël n'a pas voulu de moi. 13Alors je les ai livrés aux penchants de leur cœur, et ils ont suivi leurs propres projets.

14Si seulement mon peuple m'écoutait, si seulement Israël marchait dans mes voies! 15En un instant j'humilierais leurs ennemis, je tournerais ma main contre leurs adversaires. 16Ceux qui détestent l’Éternel le flatteraient, et le bonheur d'Israël durerait toujours. 17Je le nourrirais du meilleur blé, et je le rassasierais de miel sauvage.