leGuide
audio

Infos

Vous aimez le site ? Aidez-nous !
leguideenligne est un service gratuit - mais il a un coût ! Nous avons besoin de votre soutien pour continuer d'existerLire la suite
Réagir à la note du jour
Faites remonter vos remarques !Lire la suite
Merci pour vos encouragements !
Bel été à tous !Lire la suite

1 Samuel 17.1-30

1Les Philistins réunirent leurs troupes pour faire la guerre et ils se rassemblèrent à Soco, ville qui appartient à Juda. Ils installèrent leur camp entre Soco et Azéka, à Ephès-Dammim. 2Saül et les hommes d'Israël se rassemblèrent aussi. Ils installèrent leur camp dans la vallée d'Ela et ils se rangèrent en ordre de bataille contre les Philistins.

3Les Philistins se tenaient sur une montagne, et Israël sur celle d'en face: la vallée les séparait. 4Un homme sortit alors du camp des Philistins et s'avança entre les deux armées. Il s'appelait Goliath, venait de Gath et mesurait environ 3 mètres. 5Il avait sur la tête un casque en bronze et il portait une cuirasse à écailles en bronze qui pesait près de 60 kilos. 6Il avait des jambières en bronze et tenait un javelot en bronze en bandoulière. 7Le bois de sa lance avait la grosseur d'un cylindre de métier à tisser, et la lance, en fer, pesait 7 kilos. Celui qui portait son bouclier marchait devant lui. 8Le Philistin s'arrêta et s'adressa aux troupes d'Israël rangées en ordre de bataille. Il leur cria: «Pourquoi sortez-vous pour vous ranger en ordre de bataille? Ne suis-je pas le Philistin et n'êtes-vous pas des esclaves de Saül? Choisissez un homme qui descende contre moi! 9S'il peut me battre et qu'il me tue, nous serons vos esclaves. Mais si je l'emporte sur lui et que je le tue, vous serez nos esclaves et vous nous servirez.» 10Le Philistin dit encore: «Je jette aujourd'hui un défi à l'armée d'Israël: donnez-moi un homme, pour que nous nous battions ensemble!» 11En entendant ces paroles du Philistin, Saül et tout Israël furent effrayés et remplis de peur.

12Or David était le fils de l'Ephratien de Bethléhem en Juda nommé Isaï qui avait huit fils. A l'époque de Saül, cet homme était vieux, d'un âge avancé. 13Les trois fils aînés d'Isaï avaient suivi Saül à la guerre. Voici le nom de ses trois fils partis pour la guerre: Eliab, l'aîné, Abinadab le deuxième et Shamma, le troisième. 14David était le plus jeune, et les trois aînés avaient suivi Saül. 15Quant à David, il faisait le va-et-vient, quittant Saül pour garder les brebis de son père à Bethléhem.

16Le Philistin s'avançait matin et soir, et il se présenta ainsi pendant 40 jours. 17Isaï dit à son fils David: «Prends pour tes frères cette mesure de grain rôti et ces 10 pains, et cours au camp vers tes frères. 18Porte aussi ces 10 fromages au chef de leur millier. Tu verras si tes frères se portent bien et tu m'en apporteras une preuve de leur part. 19Ils sont avec Saül et tous les hommes d'Israël dans la vallée d'Ela, et ils font la guerre aux Philistins.» 20David se leva de bon matin. Il laissa les brebis à un gardien, prit ses affaires et partit, comme Isaï le lui avait ordonné. Lorsqu'il arriva au camp, l'armée était en marche pour se ranger en ordre de bataille et poussait des cris de guerre. 21Les Israélites et les Philistins se mirent en ordre de bataille, armée contre armée. 22David confia les affaires qu'il transportait au gardien du matériel et courut vers les rangs de l'armée. Aussitôt arrivé, il demanda à ses frères comment ils allaient. 23Il était en train de parler avec eux lorsque le Philistin de Gath appelé Goliath s'avança entre les deux armées, hors des rangs des Philistins. Il tint les mêmes discours que les autres fois et David les entendit. 24A la vue de cet homme, tous les Israélites prirent la fuite et furent remplis de peur. 25Chacun disait: «Avez-vous vu s'avancer cet homme? C'est pour jeter un défi à Israël qu'il s'est avancé! Si quelqu'un le tue, le roi le comblera de richesses, il lui donnera sa fille et libérera sa famille de tout impôt en Israël.»

26David demanda aux hommes qui se trouvaient près de lui: «Que fera-t-on pour celui qui tuera ce Philistin et qui écartera la honte d'Israël? Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter l'armée du Dieu vivant?» 27Le peuple répéta les mêmes choses en précisant: «Voilà comment l'on agira pour celui qui le tuera.» 28Eliab, le frère aîné de David, l'avait entendu parler à ces hommes, et il fut enflammé de colère contre lui. Il dit: «Pourquoi es-tu descendu ici et à qui as-tu laissé ton petit troupeau dans le désert? Je connais ton orgueil et la méchanceté de ton coeur. C'est pour voir la bataille que tu es descendu.» 29David répondit: «Qu'ai-je donc fait? N'ai-je pas le droit de m'exprimer?» 30Il se détourna de lui pour s'adresser à un autre et posa les mêmes questions. Le peuple lui répondit comme la première fois.

Lire la suite

UNE MENACE TERRIFIANTE

La scène change, mais la peur que nous avions remarquée à Bethléhem est toujours présente (11, 24). Cette fois, c’est une scène de guerre : les Philistins, qui étaient une menace constante au temps de Saül (1S 14. 52), sont en train d’envahir le territoire d’Israël. Et Goliath, colosse impressionnant dans l’armée opposée, nargue les armées d’Israël rassemblées depuis 40 jours en jetant un défi au combat singulier1. Il est sûr de lui, se réfère à lui-même comme « Le Philistin » comme s’il n’y en avait pas d’autre, et à vues humaines, il est certain de pouvoir l’emporter facilement contre tout Israélite qui oserait relever le défi.

Un hasard voulu par Dieu

Le jeune David entend les menaces de Goliath comme par hasard, car il garde toujours les troupeaux de son père à Bethléhem, situé à une vingtaine de kilomètres de là, et « fait le va-et-vient » (15), soit pour apporter des provisions à ses frères, soit pour calmer le roi par sa musique (15, cf. 1S 16. 23).
La réaction de David semble n’être que de la bravade orgueilleuse face à son frère aîné2. Mais nous pouvons déjà déceler ce zèle sans partage qu’avait David pour l’honneur de Dieu : ce qui n’était pour les autres qu’une menace contre Israël (25), était pour David un affront contre « le Dieu vivant » (26). Heureusement le jeune David ne s’est pas laissé abattre.
Quels sont les « géants » qui nous font peur, les forces qui semblent rangées contre nous et contre le Dieu en qui nous croyons ? Comme David, ne nous laissons pas décourager. L’histoire n’est pas encore terminée ! Revenir à la lecture/note de la journée

A méditer

C'est un rempart que notre Dieu, Une invincible armure. Notre délivrance en tout lieu, Notre défense sûre. L'ennemi contre nous Redouble de courroux, Vaine colère ! Que pourrait l'adversaire ? L'Éternel détourne ses coups. (Martin Luther, tr. Henri Lutteroth)
Notes:
  • 1: Pour d’autres exemples d’hommes surdimensionnés, voir 1Ch 20.4-8, où il est question du frère de Goliath.
  • 2: La colère de ce dernier révèle sans doute de la jalousie (28) qui fait penser à celle des frères du jeune Joseph (Gn 37.11,19-20).

Soyez le premier à réagir à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 130

1Chant des montées. Du fond du gouffre, je fais appel à toi, Eternel!

2Seigneur, écoute-moi! Que tes oreilles soient attentives à mes supplications!

3Si tu tenais compte de nos fautes, Eternel, Seigneur, qui pourrait subsister? 4Mais le pardon se trouve auprès de toi afin qu'on te craigne.

5J'espère en l'Eternel de toute mon âme et je m'attends à sa promesse. 6Je compte sur le Seigneur plus que les gardes n'attendent le matin, oui, plus que les gardes n'attendent le matin.

7Israël, mets ton espoir en l'Eternel, car c'est auprès de l'Eternel que se trouve la bonté, c'est auprès de lui que se trouve une généreuse libération. 8C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.