leGuide
audio

Infos

Vous aimez le site ? Aidez-nous !
leguideenligne est un service gratuit - mais il a un coût ! Nous avons besoin de votre soutien pour continuer d'existerLire la suite
Réagir à la note du jour
Faites remonter vos remarques !Lire la suite
Merci pour vos encouragements !
Bel été à tous !Lire la suite

1 Samuel 18.17-30

17Saül dit à David: «Je vais te donner en mariage ma fille aînée Mérab. Seulement, sers-moi comme un vaillant homme et mène les guerres de l'Eternel.» Il se disait: «Je ne veux pas porter la main contre lui. Que ce soient les Philistins qui le fassent!» 18David répondit à Saül: «Qui suis-je, qu'est-ce que ma vie et qu'est-ce que le clan de mon père en Israël, pour que je devienne le gendre du roi?» 19Lorsque le moment où Mérab, la fille de Saül, devait être donnée en mariage à David arriva, elle fut donnée à Adriel, de Mehola.

20Mical, la fille de Saül, tomba amoureuse de David. On en informa Saül et cela lui plut. 21Il se disait: «Je la lui donnerai en mariage. Ainsi, elle représentera un piège pour lui et il tombera sous les coups des Philistins.» Saül dit une nouvelle fois à David: «Aujourd'hui tu vas devenir mon gendre.»

22Saül donna l'ordre suivant à ses serviteurs: «Parlez en secret à David et dites-lui: 'Le roi a de l'affection pour toi et tous ses serviteurs t'aiment. Deviens maintenant son gendre!'» 23Les serviteurs de Saül répétèrent ces paroles à David et il répondit: «Croyez-vous qu'il soit facile de devenir le gendre du roi? Je ne suis qu'un homme pauvre, sans importance.» 24Les serviteurs de Saül lui rapportèrent ce qu'avait répondu David. 25Saül dit: «Voici comment vous parlerez à David: 'Le roi ne réclame aucune dot. Toutefois, il désire 100 prépuces de Philistins pour être vengé de ses ennemis.'» Saül avait le projet de faire tomber David entre les mains des Philistins. 26Les serviteurs de Saül rapportèrent ces paroles à David, et ce dernier accepta les conditions qui lui étaient posées pour devenir le gendre du roi. Avant le délai fixé, 27David se leva, partit avec ses hommes et tua 200 Philistins. Il rapporta leurs prépuces et les livra tous au roi afin de devenir son gendre. Alors Saül lui donna sa fille Mical pour femme.

28Saül vit et comprit que l'Eternel était avec David. Quant à sa fille Mical, elle aimait David. 29Saül eut de plus en plus peur de David et il fut toute sa vie son ennemi. 30Chaque fois que les princes des Philistins partaient au combat, David avait plus de succès que tous les serviteurs de Saül, et son nom devint très célèbre.

Lire la suite

DELIVRE-NOUS DU MAL

Cette rage ruminée pourrissant jusqu’à la jalousie meurtrière, rappelle la figure de Caïn. Constante tragique de l’humain : laisser le ressentiment dominer son âme ne peut que susciter un désir de destruction. Saül, désormais privé de la présence du prophète et de la parole divine, est maintenant un homme seul rongé par le mal. Ce roi, qui déjà n’est plus roi, se nourrit du pain de sa haine. Il l’alimente par des scénarios effrayants, manipulant ses proches, en se servant même de l’amour qu’éprouve sa fille Mical pour David, espérant ainsi assouvir ce désir de meurtre. Les sentiments mauvais, la colère violente, la peur, le repli sur soi sont des circonstances par lesquelles le prochain devient l’objet haï ou l’acteur manipulé de la vengeance. Autre temps, autres mœurs dit-on, néanmoins il n’est pas certain que la requête de prépuces philistins ait été en ce temps une dot habituelle ! La lance ayant échoué, David le vainqueur pourrait bien mourir de la main de l’ennemi. La réussite de David rend l’échec royal de Saül plus amer encore, le poussant à exprimer sa haine, pareille à un tourbillon entraînant tout son être en un mouvement que rien ne saurait freiner. Ici le psychologique n’est que descriptif. Il donne de la pâte humaine à la narration. L’intention majeure demeure l’affirmation que le projet divin du roi messianique, figuré par David, s’accomplira quels que soient les personnes et les événements qui s’y opposeront.
Quoique nos vies soient éloignées de celles évoquées ici, nous demeurons sensibles à notre propre inclination au mal quand du ressentiment mauvais bouillonne en nous. Aussi nous persévérons dans notre prière avec Jésus disant « …délivre-nous du mal » et d’abord du mal qui cherche à nicher en nous.
Revenir à la lecture/note de la journée

Vos réactions:

11/07 19:20 KLEBER: Les violences actuelles ne sont pas si différentes par leurs motifs, même si les "formes" sont plus feutrées. La Bible est simplement réaliste.

Réagissez vous aussi à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 133

1Chant des montées, de David. Oh ! Qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble !

2C'est comme l'huile précieuse versée sur la tête qui descend sur la barbe, sur la barbe d'Aaron, et sur le col de ses vêtements. 3C'est comme la rosée de l'Hermon qui descend sur les hauteurs de Sion. En effet, c'est là que l'Eternel envoie la bénédiction, la vie, pour l'éternité.