Lundi 13 Septembre
 

Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Zacharie 4.1-14

1L'ange qui me parlait est revenu, et il m'a réveillé comme un homme que l'on réveille de son sommeil. 2Il m'a dit: «Que vois-tu?» J'ai répondu: «Je regarde, et je vois un chandelier tout en or, surmonté d'un réservoir et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont à son sommet. 3Près de lui se trouvent deux oliviers, l'un à la droite du réservoir et l'autre à sa gauche.» 4Reprenant la parole, j'ai dit à l'ange qui me parlait: «Que signifie cela, mon seigneur?» 5L'ange qui me parlait m'a répondu: «Ne sais-tu pas ce que cela signifie?» J'ai dit: «Non, mon seigneur.»

6Alors il a repris et m'a dit: «Voici la parole que l'Eternel adresse à Zorobabel: Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon Esprit, dit l'Eternel, le maître de l'univers. 7Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel? Une plaine. Il en extraira la pierre principale au milieu des acclamations: 'Grâce, grâce pour elle!'»

8La parole de l'Eternel m'a été adressée: 9«Les mains de Zorobabel ont posé les fondations de ce temple, et ses mains le termineront. Tu sauras alors que l'Eternel, le maître de l'univers, m'a envoyé vers vous. 10En effet, ceux qui méprisaient le jour des petits commencements se réjouiront en voyant la pierre d'étain dans la main de Zorobabel. Ces sept sont les yeux de l'Eternel, qui parcourent toute la terre.»

11J'ai pris la parole et lui ai dit: «Que signifient les deux oliviers à droite et à gauche du chandelier?» 12J'ai repris la parole: «Que signifient les deux rameaux d'olivier qui sont près des deux conduits d'or d'où découle l'or?» 13Il m'a répondu: «Ne sais-tu pas ce qu'ils signifient?» J'ai dit: «Non, mon seigneur.» 14Et il a dit: «Ce sont les deux hommes désignés par onction qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre.»

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

Approvisionnement automatique

Tous, nous connaissons la « ménorah », ce « chandelier à sept branches »1 dont la construction a été prescrite à Moïse2; elle avait, au bout de chaque branche, une lampe à huile : donc sept lampes en tout. L'huile d'olive pure et broyée pour le chandelier devait être apportée par le peuple, mais l'arrangement quotidien et l'allumage des lampes incombaient au souverain sacrificateur, à l'aide de tout un matériel dédié. Ainsi allumée, la ménorah symbolisait la présence de Dieu. Or ce que voit le prophète est tout autre : non seulement un réservoir alimente automatiquement chaque lampe, mais l'huile elle-même découle directement des olives produites par les deux oliviers qui encadrent le chandelier. Ainsi, tout ce travail - se faisant seul « par la vertu du Saint-Esprit » - sert d'encouragement pour le gouverneur Zorobabel3 : malgré les difficultés que ce dernier doit affronter, il comprend que c'est Dieu qui est à l’œuvre.

Hors contexte

Doit-on toujours contextualiser le récit biblique ? Dans un premier temps, oui. Ne serait-ce que pour éviter un contresens dans la compréhension. Mais est-ce tout ? En fait, il est fréquent que certains textes débordent le sens littéral et immédiat pour prendre un sens universel. Ainsi en est-il du verset 6, qui bien souvent a été reçu comme un encouragement dans la difficulté, une consolation dans l'épreuve : « Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon Esprit, dit le Seigneur. » Comme plusieurs autres, tant dans l'Ancien que dans le Nouveau Testament, ce texte nous rappelle que, au-delà de nos efforts et de nos bonnes volontés, c'est Dieu qui est à l'œuvre.
J'aime, je partage

Remarque(s) de lecteur(s)

Réaction de Joël T.
Avant de filer pour une longue journée de travail, je souhaite ajouter un truc oublié dans plein de commentaires: qui dit esprit dit corps!
Note 1: La ménorah du Temple de Jérusalem a fait partie du butin de l'armée romaine en 70, et se trouve à ce titre représentée sur l'Arc de Triomphe de Titus à Rome.Note 2: Cf. Ex 25.31-40 ; 27.20, 21 ; 30.7-8 ; Lév 24.1-4.Note 3: et pour le grand-prêtre Josué, l'autre « oint » du verset 14.

Réagir au commentaire

Vous avez une remarque sur ce commentaire ? Vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter notre équipe

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

En pratique

« C'est dans le calme et la confiance que sera votre force » (És 30.15, VS).

Prier avec : Psaume 49

1Au chef de choeur. Psaume des descendants de Koré.

2Ecoutez ceci, vous, tous les peuples, prêtez l'oreille, vous, tous les habitants du monde, 3petits et grands, riches et pauvres! 4Ma bouche va faire entendre des paroles sages, et mon coeur a des pensées pleines de bon sens.

5J'écoute les proverbes, j'explique mon énigme au son de la harpe. 6Pourquoi aurais-je peur quand vient le malheur, lorsque je suis entouré par la méchanceté de mes adversaires?

7Ils ont confiance en leurs biens et se vantent de leur grande richesse, 8mais ils ne peuvent se racheter l'un l'autre ni donner à Dieu le prix de leur rançon. 9Le rachat de leur âme est cher et n'aura jamais lieu. 10Ils ne vivront pas toujours, ils n'éviteront pas la tombe, 11car ils le verront bien: les sages meurent, l'homme stupide et l'idiot disparaissent aussi, et ils laissent leurs biens à d'autres. 12Ils s'imaginent que leurs maisons seront éternelles, que leurs résidences dureront toujours, eux qui avaient donné leur propre nom à leurs terres. 13Mais l'homme qui est honoré ne dure pas: il ressemble aux bêtes qu'on extermine. 14Telle est leur voie, telle est leur folie, et ceux qui les suivent se plaisent à leurs discours. - Pause.

15Comme un troupeau, ils sont poussés dans le séjour des morts; la mort est leur berger. Le matin, les hommes droits les foulent aux pieds, leur beauté s'évanouit, le séjour des morts est leur demeure. 16Mais Dieu rachètera mon âme du séjour des morts, oui, il me prendra. - Pause.

17Ne sois pas dans la crainte parce qu'un homme s'enrichit, parce que les trésors de sa maison augmentent, 18car il n'emporte rien en mourant: ses trésors ne le suivront pas. 19Il aura beau s'estimer heureux pendant sa vie, on aura beau le louer pour le bonheur qu'il se donne, 20il rejoindra pourtant la génération de ses ancêtres qui ne reverront jamais la lumière. 21L'homme qui est honoré mais qui n'a pas d'intelligence ressemble aux bêtes qu'on extermine.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.