Jeudi 25 Novembre
 

Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Luc 16.19-31

19»Il y avait un homme riche, qui s'habillait de pourpre et de fin lin et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. 20Un pauvre du nom de Lazare était couché devant son portail, couvert d'ulcères. 21Il aurait bien voulu se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche, cependant même les chiens venaient lécher ses ulcères. 22Le pauvre mourut et fut porté par les anges auprès d'Abraham. Le riche mourut aussi et fut enterré. 23Dans le séjour des morts, en proie à une grande souffrance il leva les yeux et vit de loin Abraham, avec Lazare à ses côtés. 24Il s'écria: 'Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau afin de me rafraîchir la langue, car je souffre cruellement dans cette flamme.' 25Abraham répondit: 'Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie et que Lazare a connu les maux pendant la sienne; maintenant, il est consolé ici et toi, tu souffres. 26De plus, il y a un grand abîme entre nous et vous, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de chez vous vers nous, ne puissent pas le faire.' 27Le riche dit: 'Je te prie alors, père, d'envoyer Lazare chez mon père, car j'ai cinq frères. 28C'est pour qu'il les avertisse, afin qu'ils n'aboutissent pas, eux aussi, dans ce lieu de souffrances.' 29Abraham [lui] répondit: 'Ils ont Moïse et les prophètes, qu'ils les écoutent.' 30Le riche dit: 'Non, père Abraham, mais si quelqu'un vient de chez les morts vers eux, ils changeront d'attitude.' 31Abraham lui dit alors: 'S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader, même si quelqu'un ressuscite.'»

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

Fenêtre sur l’au-delà

Parabole, ou situation réelle ? Les avis divergent, mais nous pouvons en retenir des vérités fondamentales. Gardons à l’esprit que ce récit se situe dans le contexte de l’argent, et que des pharisiens cupides sont parmi les auditeurs.

Portraits

Deux hommes. L’un, riche, vêtu luxueusement, fait bombance dans l’insouciance, égoïstement. L’autre, laissé dehors par tous les temps, affamé, en haillons, est couvert d’ulcères répugnants ; personne ne s’occupe de lui, hormis des chiens errants aussi repoussants que lui. Ce pauvre a un nom, Lazare, qui signifie : « Dieu est mon secours » ! Un détail qui aura son importance... un peu plus tard.

Morts... et après ?

Tous deux décèdent. Le riche est enterré. Quant au pauvre, ce sont les anges qui prennent soin de sa dépouille, puis c’est Abraham qui lui ouvre ses bras. Lazare est consolé de son existence misérable, tandis que le riche souffre atrocement : seraient-ce les remords qui le brûlent ?
Leurs situations sont inversées, ce qui ne veut pas dire que les riches sont destinés à l’enfer et les pauvres au paradis : rappelons-nous le contexte et les auditeurs.

Père Abraham...

... s’écrie le riche ! Les chefs religieux, eux aussi, ont dit : « Nous avons Abraham pour père. » Jésus leur a répondu sèchement qu’ils avaient pour père le diable1.
La première demande du riche, peu exigeante, ne peut être satisfaite, car un abîme sépare définitivement les deux lieux ; impossible de passer de l’un à l’autre. Vérité à retenir !
La deuxième demande du riche ne sera pas non plus exaucée : la responsabilité des cinq frères est d’écouter les Écritures. Autre vérité à retenir !
Les spécialistes de la Loi auraient pu reconnaître le Messie au travers des écrits de Moïse et des prophètes, mais ils n’ont pas voulu les écouter2.
J'aime, je partage
Notes:
  • 1 Jn 8.39, 44
  • 2 Jn 5.39-40 ; Jn 8.52-58

Réagir au commentaire

Vous avez une remarque sur ce commentaire ? Vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter notre équipe

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

A méditer

Nous entendons parler de miracles extraordinaires qui se passent dans des pays non christianisés. Pourquoi ces prodiges n’ont-ils pas lieu de la même manière chez nous ? Serait-ce parce que nos contemporains ont bien plus que Moïse et les prophètes ? Ils ont toute la Bible ; qu’ils l’écoutent !

Prier avec : Psaume 113

1Louez l'Eternel! Serviteurs de l'Eternel, louez, louez le nom de l'Eternel! 2Que le nom de l'Eternel soit béni, dès maintenant et pour toujours! 3Du lever du soleil jusqu'à son coucher, que le nom de l'Eternel soit célébré!

4L'Eternel domine toutes les nations, sa gloire s'élève plus haut que le ciel.

5Qui est semblable à l'Eternel, notre Dieu? Il a sa demeure en haut, 6et il s'abaisse pour regarder le ciel et la terre. 7De la poussière il relève le faible, du fumier il retire le pauvre, 8pour les faire asseoir avec les grands, avec les grands de son peuple. 9Il donne une famille à celle qui était stérile, il fait d'elle une mère joyeuse au milieu de ses enfants. Louez l'Eternel!

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.