Lundi 11 Octobre
 

Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Job 1.1-22

1Il y avait dans le pays d'Uts un homme qui s'appelait Job. Cet homme était intègre et droit. Il craignait Dieu et se détournait du mal. 2Il avait 7 fils et 3 filles. 3Il possédait 7000 brebis, 3000 chameaux, 500 paires de boeufs et 500 ânesses. Il avait aussi un très grand nombre de serviteurs. Cet homme était le plus important de tous les nomades de l'est.

4Les fils de Job se rendaient visite les uns aux autres et organisaient, chacun à tour de rôle, un festin. Ils invitaient leurs trois soeurs à manger et boire avec eux. 5Quand les jours de festin étaient passés, Job faisait venir ses fils pour les purifier: il se levait de bon matin et offrait un holocauste pour chacun d'eux. En effet, il se disait: «Peut-être mes fils ont-ils péché, peut-être ont-ils offensé Dieu dans leur coeur.» Voilà ce que faisait toujours Job.

6Un jour, les fils de Dieu vinrent se présenter devant l'Eternel, et Satan vint aussi au milieu d'eux. 7L'Eternel dit à Satan: «D'où viens-tu?» Satan répondit à l'Eternel: «De parcourir la terre et de m'y promener.» 8L'Eternel dit à Satan: «As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n'y a personne comme lui sur la terre. C'est un homme intègre et droit. Il craint Dieu et se détourne du mal.» 9Satan répondit à l'Eternel: «Est-ce de façon désintéressée que Job craint Dieu? 10Ne l'as-tu pas entouré de ta protection, lui, sa famille et tout ce qui lui appartient? Tu as béni le travail de ses mains et ses troupeaux couvrent le pays. 11Mais porte donc la main contre lui, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu'il te maudira en face.» 12L'Eternel dit à Satan: «Voici tout ce qui lui appartient: je te le livre. Seulement, ne porte pas la main sur lui.» Satan se retira alors de la présence de l'Eternel.

13Alors qu'un jour les fils et les filles de Job mangeaient et buvaient du vin chez leur frère aîné, 14un messager arriva vers Job et lui dit: «Les boeufs labouraient et les ânesses broutaient à côté d'eux. 15Des Sabéens se sont jetés sur eux et les ont enlevés. Ils ont tué les serviteurs à coups d'épée et je suis le seul à avoir pu m'échapper pour t'en apporter la nouvelle.» 16Il parlait encore lorsqu'un autre messager arriva et dit: «La foudre est tombée du ciel, a embrasé les brebis et les serviteurs et les a dévorés. Je suis le seul à avoir pu m'échapper pour t'en apporter la nouvelle.»

17Il parlait encore lorsqu'un autre messager arriva et dit: «Des Chaldéens répartis en trois bandes se sont précipités sur les chameaux et les ont enlevés. Ils ont tué les serviteurs à coups d'épée et je suis le seul à avoir pu m'échapper pour t'en apporter la nouvelle.»

18Il parlait encore lorsqu'un autre messager arriva et dit: «Pendant que tes fils et tes filles mangeaient et buvaient du vin chez leur frère aîné, 19un grand vent est venu depuis l'autre côté du désert et a frappé contre les quatre coins de la maison. Elle s'est écroulée sur les jeunes gens et ils sont morts. Je suis le seul à avoir pu m'échapper pour t'en apporter la nouvelle.»

20Job se leva alors, déchira son manteau et se rasa la tête. Puis il se jeta par terre, se prosterna 21et dit: «C'est nu que je suis sorti du ventre de ma mère, et c'est nu que je repartirai. L'Eternel a donné et l'Eternel a repris. Que le nom de l'Eternel soit béni!»

22Dans tout cela, Job ne pécha pas, il n'attribua rien d'inapproprié à Dieu.

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

Le problème du mal

L’action rapportée dans le livre de Job se passe à l’extérieur d’Israël, mais Job et ses compagnons sont monothéistes. Cet arrière-plan convient bien au thème universel du livre : le problème du mal, qui concerne tout le monde. Les versets 1 à 3 relient Job aux populations qui vivaient à l’est d’Israël, sans doute au temps des patriarches.

Non seulement Job est un homme droit, mais en vrai patriarche, il se sent aussi responsable de l’état spirituel de ses fils (5). Il est riche et respecté, il est à la tête d’une famille unie, et il semble mener sa vie en toute tranquillité.

Le malheur frappe

Tout à coup, quatre messagers arrivent successivement avec des nouvelles désastreuses, et la sérénité d’une existence idéale vire au cauchemar. Ce qui arrive était inconcevable auparavant : c’est sans doute aussi le cas aujourd’hui pour beaucoup d’entre nous, dont la vie a été bouleversée récemment par l’arrivée du virus Covid-19. Certains ont vu tous leurs plans tomber à l’eau. D’autres ont même perdu leur travail, beaucoup ne peuvent plus voir leur famille, ou pire, ont perdu un être cher.

Nos questionnements sur la présence de Dieu dans l’épreuve sont aussi vieux que le livre de Job. La scène que Job ne voit pas (6-12) montre que Dieu n’a pas envoyé cette souffrance, mais qu’il l’a permise, pour des raisons que Job ne connaît pas.

La réaction de Job

C’est le commencement d’un long cheminement de foi pour Job, et nous pouvons nous inspirer de sa première réaction. Il ne prend pas ses pertes à la légère, mais loin de reprocher à Dieu ce qui lui arrive, il réaffirme sa foi en lui et lui fait confiance.
J'aime, je partage

Remarque

Les versets 6 à 12, comme 2.1-6, lèvent le voile sur une scène presque unique dans l’Écriture (cf. 1R 22.19ss, Za 3.1-2). Le dialogue entre Dieu et Satan (littéralement « le Satan », ou « l’accusateur », cf. Ap 12.10) nous révèle que Dieu est souverain, mais que Satan a un pouvoir réel, quoique limité. C’est toujours le cas actuellement, mais nous savons que son pouvoir sera finalement anéanti par la puissance de la croix (Col 2.15, Hé 2.14).

Réagir au commentaire

Vous avez une remarque sur ce commentaire ? Vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter notre équipe

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

En pratique

  • Recentre-toi sur Dieu.
  • Transforme en prière ce que tu viens d'apprendre : pardon, louange, reconnaissance, demandes, intercession.
  • Comment peux-tu mettre ta prière en pratique aujourd'hui ?

Prier avec : Psaume 75

1Au chef de choeur, sur la mélodie de «Ne détruis pas». Psaume, chant d'Asaph.

2Nous te louons, ô Dieu, nous te louons. Ton nom est dans nos bouches, nous proclamons tes merveilles.

3Au moment que j'aurai fixé, je jugerai avec droiture. 4La terre tremble avec tous ceux qui l'habitent, mais moi, j'affermis ses piliers. - Pause.

5Je dis à ceux qui se vantent: «Ne vous vantez pas!» et aux méchants: «Ne levez pas la tête!»

6Ne levez pas si haut votre tête, ne parlez pas avec tant d'arrogance, 7car ce n'est ni de l'est, ni de l'ouest, ni du désert que vient la grandeur. 8En effet, c'est Dieu qui juge: il abaisse l'un et il élève l'autre.

9Il y a dans la main de l'Eternel une coupe où fermente un vin plein de liqueurs mêlées. Il en verse, et tous les méchants de la terre boivent, ils vident la coupe jusqu'à la lie.

10Quant à moi, je ne cesserai d'annoncer cela, je chanterai en l'honneur du Dieu de Jacob.

11J'abattrai toutes les forces des méchants, mais les forces du juste seront relevées.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.