leGuide
audio

Infos

Un problème avec votre abonnement ?
Contactez les bureaux de la Ligue de votre pays (coordonnées dans le dernier numéro que vous avez reçu).Lire la suite
Jusqu'à Pâques, nous allons vivre ce temps si particulier pas à pas avec Jésus.
Nous lirons les derniers chapitres de l'évangile de Marc. Lire la suite

Marc 12.1-12

1Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles: «Un homme planta une vigne. Il l'entoura d'une haie, creusa un pressoir et construisit une tour. Puis il la loua à des vignerons et quitta le pays. 2Le moment venu, il envoya un serviteur vers les vignerons pour recevoir d'eux une part de récolte de la vigne. 3Ils s'emparèrent de lui, le battirent et le renvoyèrent les mains vides. 4Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur; ils [lui jetèrent des pierres,] le frappèrent à la tête et l'insultèrent. 5Il en envoya un troisième et ils le tuèrent, puis beaucoup d'autres qu'ils battirent ou tuèrent. 6Il avait encore un fils bien-aimé; il l'envoya vers eux en dernier, disant: 'Ils auront du respect pour mon fils.' 7Mais ces vignerons dirent entre eux: 'Voilà l'héritier. Venez, tuons-le et l'héritage sera à nous.' 8Et ils s'emparèrent de lui, le tuèrent et le jetèrent hors de la vigne. 9Que fera donc le maître de la vigne? Il viendra, fera mourir les vignerons et donnera la vigne à d'autres.

10»N'avez-vous pas lu cette parole de l'Ecriture: La pierre qu'ont rejetée ceux qui construisaient est devenue la pierre angulaire; 11c'est l'oeuvre du Seigneur, et c'est un prodige à nos yeux ?»

12Ils cherchaient à l'arrêter, mais ils redoutaient les réactions de la foule. Ils avaient compris que c'était pour eux que Jésus avait dit cette parabole. Ils le laissèrent alors et s'en allèrent.

Lire la suite

SON FILS BIEN-AIMÉ

L’histoire de la vigne, les chefs du Temple la connaissent bien. Ils l’ont lue et méditée dans le livre d’Ésaïe. Un propriétaire, Dieu, des serviteurs, les prophètes, une vigne, Israël et des vignerons chargés de la cultiver et de produire la récolte. Les vignerons, c’est eux.

Ésaïe avait déjà porté un jugement critique sur la vigne qui ne produisait que des fruits infects (És 5. 2). Pas de surprise donc. Ils connaissent l’histoire. Et peut-être même pensent-ils la connaître…

Mais, ce qui est surprenant dans la parabole, c’est que ce n’est pas la vigne qui est dénigrée, mais eux, les chefs à qui la vigne avait été confiée. Depuis très longtemps, certains prophètes (Amos, Michée.. .) avaient, certes, critiqué avec violence l’attitude des prêtres et des grands d’Israël qui pillaient à leur profit ce qui leur avait été confié. Mais eux pouvaient se sentir tranquilles : ils n’avaient pas la mort de prophètes sur la conscience comme certains de leurs prédécesseurs.

Dans la lignée de leurs prédécesseurs

Et puis, encore plus surprenant, il y a ce Fils bien-aimé. Jamais le premier Testament n’en avait parlé. Et Jésus leur dit que c’est eux qui le feront périr ! Dans la longue lignée de chefs rebelles à Dieu, ils sont donc ceux qui comblent la mesure. On arrive à la fin d’un processus.

Au travers de ces paroles dures, il faut entendre l’appel désespéré à mesurer l’ampleur des dégâts, à prendre conscience de ce qui est en train de se passer. Jésus leur dit : au fond de vous-même, vous voulez vous débarrasser de Dieu ! Ils ne le savent pas mais en tuant le Fils, les chefs d’Israël vont accomplir sans le savoir le dessein d’amour de Dieu.
Trop souvent, nous aussi, nous préférons tenir Dieu à distance. Nous pensons que ce qu’il demande est franchement hors de notre portée, remet en cause notre tranquillité, conteste notre petit pouvoir… Notre obéissance est trop souvent limitée à ce qui ne nous dérange pas trop. Chacun d’entre nous, mais aussi l’Église tout entière, vit dans cette tension. Alors, que nous soyons dans la vigne de l’Église ou parmi les vignerons, n’oublions pas que Dieu nous aime et s’attend à des fruits. C’est dorénavant dans la communion avec le Fils ressuscité que nous sommes appelés à vivre.
Revenir à la lecture/note de la journée

Vos réactions:

23/03 08:31 jeriom: C’est à tout moment qu’il faut vénérer notre Seigneur. Implorons-le tout de même de façon plus ardente pour qu’Il protège ses enfants en danger.

Réagissez vous aussi à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 49

1Au chef de choeur. Psaume des descendants de Koré.

2Ecoutez ceci, vous, tous les peuples, prêtez l'oreille, vous, tous les habitants du monde, 3petits et grands, riches et pauvres! 4Ma bouche va faire entendre des paroles sages, et mon coeur a des pensées pleines de bon sens.

5J'écoute les proverbes, j'explique mon énigme au son de la harpe. 6Pourquoi aurais-je peur quand vient le malheur, lorsque je suis entouré par la méchanceté de mes adversaires?

7Ils ont confiance en leurs biens et se vantent de leur grande richesse, 8mais ils ne peuvent se racheter l'un l'autre ni donner à Dieu le prix de leur rançon. 9Le rachat de leur âme est cher et n'aura jamais lieu. 10Ils ne vivront pas toujours, ils n'éviteront pas la tombe, 11car ils le verront bien: les sages meurent, l'homme stupide et l'idiot disparaissent aussi, et ils laissent leurs biens à d'autres. 12Ils s'imaginent que leurs maisons seront éternelles, que leurs résidences dureront toujours, eux qui avaient donné leur propre nom à leurs terres. 13Mais l'homme qui est honoré ne dure pas: il ressemble aux bêtes qu'on extermine. 14Telle est leur voie, telle est leur folie, et ceux qui les suivent se plaisent à leurs discours. - Pause.

15Comme un troupeau, ils sont poussés dans le séjour des morts; la mort est leur berger. Le matin, les hommes droits les foulent aux pieds, leur beauté s'évanouit, le séjour des morts est leur demeure. 16Mais Dieu rachètera mon âme du séjour des morts, oui, il me prendra. - Pause.

17Ne sois pas dans la crainte parce qu'un homme s'enrichit, parce que les trésors de sa maison augmentent, 18car il n'emporte rien en mourant: ses trésors ne le suivront pas. 19Il aura beau s'estimer heureux pendant sa vie, on aura beau le louer pour le bonheur qu'il se donne, 20il rejoindra pourtant la génération de ses ancêtres qui ne reverront jamais la lumière. 21L'homme qui est honoré mais qui n'a pas d'intelligence ressemble aux bêtes qu'on extermine.




 

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.