leGuide
audio

Infos

Un problème avec votre abonnement ?
Contactez les bureaux de la Ligue de votre pays (coordonnées dans le dernier numéro que vous avez reçu).Lire la suite
Jusqu'à Pâques, nous allons vivre ce temps si particulier pas à pas avec Jésus.
Nous lirons les derniers chapitres de l'évangile de Marc. Lire la suite

Marc 12.28-34

28Un des spécialistes de la loi, qui les avait entendus discuter, vit que Jésus avait bien répondu aux sadducéens. Il s'approcha et lui demanda: «Quel est le premier de tous les commandements?» 29Jésus répondit: «Voici le premier: Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur 30et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. 31Voici le deuxième: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.» 32Le spécialiste de la loi lui dit: «Bien, maître. Tu as dit avec vérité que Dieu est unique, qu'il n'y en a pas d'autre que lui 33et que l'aimer de tout son coeur, de toute son intelligence, [de toute son âme] et de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, c'est plus que tous les holocaustes et tous les sacrifices.» 34Voyant qu'il avait répondu avec intelligence, Jésus lui dit: «Tu n'es pas loin du royaume de Dieu.» Personne n'osa plus lui poser de questions.

AIMER

Drôle de dialogue. Le scribe interroge Jésus puis approuve sa réponse. Comme si le scribe voulait vérifier les connaissances théologiques du Maître ! Le monde à l’envers ! À son tour, Jésus félicite le scribe en lui disant qu’il n’est pas loin du Royaume. Il lui manque donc encore quelque chose… Sans doute de savoir mettre en pratique le double commandement de l’amour.

Aimer Dieu…

Ne nous trompons pas, aimer ici ce n’est pas aimer comme les hommes savent le faire. Il ne s’agit ni de l’amour-pulsion (éros) où la sensualité et la passion conduisent tout, ni de l’amour-affinité (philia) qui est gouverné par la sympathie et l’arbitraire des sentiments.
Le texte emploie le mot agapé et c’est Dieu lui-même qui le définit.

L’amour de Dieu est d’abord un commandement, une exhortation, pas un sentiment.
Il se concrétise dans l’amour du prochain (que celui-ci soit aimable ou non).
Il est réalisable avec l’aide de l’Esprit si notre relation (écoute !) avec Dieu est véritable.
Il sera total dans le Royaume1. C’est une promesse : un jour, tu aimeras.
Il a été rendu visible dans la vie et la mort de Jésus.

Aimer le prochain…

C’est peut-être la meilleure façon de prouver que nous aimons Dieu. On ne peut aimer l’un sans aimer l’autre. Les deux commandements sont plus que tous les autres qui, dans la tradition juive, sont pourtant au nombre de 611.
Aimer le prochain ? Pas évident ! Là encore, on peut reprendre les mêmes commentaires : exhortation, aide de l’Esprit, promesse… et constater que Jésus, vrai homme, a vécu l’amour du prochain même quand celui-ci était son ennemi. Jusqu’à mourir.. .

Pourquoi ?

Quiconque se sait aimé a envie d’aimer à son tour. Notre amour est possible s’il est la conséquence de l’amour de Dieu constaté dans sa création et manifesté avec puissance dans la vie de Jésus donnée pour le salut des hommes. C’est là que tout commence. Revenir à la lecture/note de la journée

A méditer

Aimer quelqu'un, ce n'est pas aimer ce qu'il a ou ce qu'il est, c'est aimer simplement qu'il soit. Armand Abecassis
Notes:
  • 1: 1Co 13.8

Vos réactions:

26/03 16:54 jeriom: Non, le Seigneur ne nous abandonne pas. Son silence, sa distance apparente n’est qu’une façon pour lui d’éprouver notre foi. L’adversité doit nous rapprocher de façon encore plus étroite de notre Seigneur
26/03 09:39 nestimimil: L'amour de Dieu (vertical),et l'amour du prochain (horizontal) se rejoignent à la Croix. C'est elle qui nous permet d'aimer Dieu, puis d'aimer l'autre.

Réagissez vous aussi à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 52

1Au chef de choeur. Cantique de David,

2lorsque Doëg, l'Edomite, vint dire à Saül: «David s'est rendu dans la maison d'Achimélec.» 3Pourquoi te vantes-tu de ce qui est mal, toi l'homme fort? La bonté de Dieu subsiste toujours. 4Ta langue n'invente que le crime, elle est coupante comme un rasoir, fourbe que tu es!

5Tu préfères le mal au bien, le mensonge à la vérité. - Pause. 6Tu aimes toutes les paroles qui détruisent, langue trompeuse!

7C'est pourquoi Dieu t'abattra pour toujours, il s'emparera de toi et t'arrachera de ta tente, il te déracinera de la terre des vivants. - Pause. 8Les justes le verront, ils éprouveront de la crainte, et ils se moqueront de lui:

9«Voilà l'homme qui ne prenait pas Dieu pour protecteur, mais qui se confiait dans ses grandes richesses et cherchait refuge dans sa méchanceté.» 10Mais moi, je suis pareil à un olivier verdoyant dans la maison de Dieu, je me confie dans la bonté de Dieu pour toujours et à perpétuité. 11Je te louerai toujours pour ce que tu as fait. Je veux espérer en ton nom, car tu es bon envers tes fidèles.




 

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.