Mardi 23 Novembre
 

Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Luc 16.1-13

1Jésus dit aussi à ses disciples: «Un homme riche avait un intendant. On vint lui rapporter qu'il gaspillait ses biens. 2Il l'appela et lui dit: 'Qu'est-ce que j'entends dire à ton sujet? Rends compte de ta gestion, car tu ne pourras plus gérer mes biens.' 3L'intendant se dit en lui-même: 'Que vais-je faire, puisque mon maître m'enlève la gestion de ses biens? Travailler la terre? Je n'en ai pas la force. Mendier? J'en ai honte. 4Je sais ce que je ferai pour qu'il y ait des gens qui m'accueillent chez eux quand je serai renvoyé de mon emploi.' 5Il fit venir chacun des débiteurs de son maître et dit au premier: 'Combien dois-tu à mon maître?' 6Je dois 100 tonneaux d'huile d'olive', répondit-il. Il lui dit: 'Voici ton reçu, assieds-toi vite et écris 50.' 7Il dit ensuite à un autre: 'Et toi, combien dois-tu?' 'Je dois 100 mesures de blé', répondit-il. Et il lui dit: 'Voici ton reçu, écris 80.' 8Le maître fit l'éloge de l'intendant malhonnête à cause de l'habileté dont il avait fait preuve. En effet, les enfants de ce monde sont plus habiles vis-à-vis de leur génération que ne le sont les enfants de la lumière.

9»Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, afin qu'ils vous accueillent dans les habitations éternelles lorsqu'elles viendront à vous manquer. 10Celui qui est fidèle dans les petites choses l'est aussi dans les grandes, et celui qui est malhonnête dans les petites choses l'est aussi dans les grandes. 11Si donc vous n'avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les biens véritables? 12Et si vous n'avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous? 13Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres, car ou il détestera le premier et aimera le second, ou il s'attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l'argent.»

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

Parlons d’argent !

Le « héros » de la parabole n’est pas un exemple à suivre. Qu’est-ce que Jésus veut enseigner à ses disciples par cette histoire ?

Le commentaire de Jésus

Son récit est suivi d’un commentaire (9-13), dont la fin du dernier verset est explicite : Jésus parle d’argent. Certaines phrases de ce passage sont un peu obscures (en tout cas pour moi), mais d’autres sont assez claires pour que je les prenne au sérieux.

Dieu ou l’Argent

Bien que nous ayons délibérément choisi Dieu, ne glissons-nous pas, quelquefois, du côté de « Mammon » ? Dieu nous connaît, il sait à quel point l’argent peut être un piège pour nous ; d’où les nombreux avertissements de sa Parole sur ce sujet. Entre autres : « L’amour de l’argent est à la racine de tous les maux. En s’y livrant, certains se sont égarés loin de la foi... » (1Tm 6.10), et : « Que votre conduite ne soit pas guidée par l’amour de l’argent ; contentez-vous de ce que vous avez » (Hé 13.5a).

Les richesses injustes

Que ces richesses soient grandes ou petites, elles sont imméritées, et nous faisons bien de nous en souvenir. Qui n’a pas tendance à gérer ses biens comme s’ils lui appartenaient, alors qu’ils lui sont seulement prêtés ? Être fidèle dans les petites choses paraît facile ; c’est pourtant là, peut-être, que nous sommes le moins vigilants. Il n’est pas question ici de vol ou de fraude, mais de notre obéissance joyeuse et libre à ce que Dieu nous demande et nous commande.
Les « biens véritables » (11) sont sans doute les richesses spirituelles, que l’on peut résumer par ces mots : l’Évangile de Jésus-Christ. Dieu peut-il me confier ce trésor pour que je le fasse fructifier ?
Il le fera si je commence par être fidèle dans les petites choses.
J'aime, je partage

Réagir au commentaire

Vous avez une remarque sur ce commentaire ? Vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter notre équipe

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

En pratique

L’intendant de la parabole, « un enfant de ce monde », n’a pas hésité à distribuer les biens de son maître. Nous, « enfants de la lumière », sommes encouragés à partager largement, à ceux qui en ont besoin, les « richesses injustes » que Dieu nous confie.

Prier avec : Psaume 111

1Louez l'Eternel! Je louerai l'Eternel de tout mon coeur, dans la réunion des hommes droits et dans l'assemblée.

2Les oeuvres de l'Eternel sont grandes, recherchées par tous ceux qui les aiment. 3Son activité n'est que splendeur et magnificence, et sa justice subsiste à perpétuité. 4Il a laissé le souvenir de ses merveilles. L'Eternel fait grâce, il est rempli de compassion.

5Il a donné de la nourriture à ceux qui le craignent, il se souvient toujours de son alliance. 6Il a montré à son peuple la puissance de ses oeuvres en lui donnant l'héritage d'autres nations.

7Les oeuvres de ses mains, c'est la vérité et la justice; tous ses décrets sont dignes de confiance, 8bien établis pour toute l'éternité, faits avec vérité et droiture. 9Il a envoyé la libération à son peuple, il a prescrit son alliance pour toujours; son nom est saint et redoutable.

10La crainte de l'Eternel est le commencement de la sagesse. Tous ceux qui respectent ses décrets ont une raison saine. Sa gloire subsiste à perpétuité.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.