leGuide
audio

Infos

Un problème avec votre abonnement ?
Contactez les bureaux de la Ligue de votre pays (coordonnées dans le dernier numéro que vous avez reçu).Lire la suite
Jusqu'à Pâques, nous allons vivre ce temps si particulier pas à pas avec Jésus.
Nous lirons les derniers chapitres de l'évangile de Marc. Lire la suite

Psaume 122

1Chant des montées, [de David.] Je suis dans la joie quand on me dit: «Allons à la maison de l'Eternel!»

2Nos pas se sont arrêtés dans tes portes, Jérusalem! 3Jérusalem, tu es construite comme une ville qui forme un ensemble parfait. 4C'est là que montent les tribus, les tribus de l'Eternel - c'est la règle en Israël - pour louer le nom de l'Eternel, 5car là se trouvent les trônes réservés à la justice, les trônes de la famille de David.

6Demandez la paix de Jérusalem! Que ceux qui t'aiment jouissent du repos! 7Que la paix règne dans tes murs, et la tranquillité dans tes palais!

8A cause de mes frères et de mes amis, je dirai: «Que la paix règne chez toi!» 9A cause de la maison de l'Eternel, notre Dieu, je fais des voeux pour ton bonheur.

Lire la suite

QUESTION D’AUTORITÉ

Jérusalem tient une place particulière dans le cœur des enfants d’Israël.

Au bout d’un de leurs pèlerinages, ils se réjouissent parce qu’ils y trouveront bientôt le temple de Dieu (1). Encore aux portes de la ville, ils peuvent déjà admirer l’unité de la construction. Malgré leur diversité (notamment géographique, mais pas seulement), les tribus qui montent à Jérusalem se trouvent ainsi réunies dans une ville « bien unie » (3). Visiblement, un but commun rassemble efficacement ceux qui le recherchent ensemble.
La ville de Dieu est aussi, à leurs yeux, celle d’où viendra le jugement au dernier jour. Leur œil ne s’arrête donc pas à la beauté des constructions, ils « voient », au-delà, la promesse de la venue du Messie. Le pèlerinage transcende leur vision.
Le psalmiste répond alors joyeusement à l’exhortation de demander la paix de Jérusalem avec ses frères et ses amis (8). Il termine en disant qu’il recherche le bonheur de la ville.

Vivre l’Église

Sans tomber dans une comparaison hors de propos, le psaume incite à s’interroger.
Le croyant chrétien a-t-il conscience de marcher avec les autres vers un but commun ?
L’unité est-elle un objectif ?
Voit-il au-delà des apparences la beauté de l’Église ?
Vit-il dans la perspective de la rencontre avec son Seigneur ?
A-t-il le souci de la paix et du bonheur de l’Église ?

Toutes ces questions invitent à sortir d’une vision de l’Église où l’individualisme domine trop souvent au détriment de la communauté. Revenir à la lecture/note de la journée

A méditer

Tu trouves l'Église faible, ignorante, vieille, infidèle, triste ? Apporte-lui ta force, ton savoir, ta jeunesse, ta foi, ta joie.

Remarque

Selon la Bible « à la colombe », le verset 6 contient, en hébreu, une série d’assonances entre demander (chaal), paix (chalôm), Jérusalem (Yerouchalaïm) et vivre tranquille (chala). Ce psaume est un poème.

Soyez le premier à réagir à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 23 ; 1S 16.1-13 ; Ép 5.8-14 ; Jn 9.1-41

Psaume 23

1Psaume de David. L'Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien.

2Il me fait prendre du repos dans des pâturages bien verts, il me dirige près d'une eau paisible. 3Il me redonne des forces, il me conduit dans les sentiers de la justice à cause de son nom.

4Même quand je marche dans la sombre vallée de la mort, je ne redoute aucun mal car tu es avec moi. Ta conduite et ton appui: voilà ce qui me réconforte. 5Tu dresses une table devant moi, en face de mes adversaires; tu verses de l'huile sur ma tête et tu fais déborder ma coupe.

6Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront tous les jours de ma vie et je reviendrai dans la maison de l'Eternel jusqu'à la fin de mes jours.

1S 16.1-13 ; Ép 5.8-14 ; Jn 9.1-41

1L'Eternel dit à Samuel: «Quand cesseras-tu de pleurer sur Saül? Je l'ai rejeté afin qu'il ne règne plus sur Israël. Remplis ta corne d'huile et pars! Je t'envoie chez Isaï, le Bethléhémite, car j'ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi.» 2Samuel dit: «Comment pourrais-je y aller? Saül l'apprendra et me tuera.» L'Eternel dit: «Tu prendras une génisse avec toi et tu diras: 'Je viens pour offrir un sacrifice à l'Eternel.' 3Tu inviteras Isaï au sacrifice. Je te préciserai ce que tu dois faire et tu désigneras par onction pour moi celui que je t'indiquerai.»

4Samuel fit ce que l'Eternel avait dit et se rendit à Bethléhem. Les anciens de la ville accoururent effrayés à sa rencontre et demandèrent: «Ton arrivée annonce-t-elle quelque chose d'heureux?» 5Il répondit: «Oui, je viens pour offrir un sacrifice à l'Eternel. Consacrez-vous et venez avec moi au sacrifice.» Il fit aussi consacrer Isaï et ses fils et les invita au sacrifice.

6Lorsqu'ils entrèrent, il se dit, en voyant Eliab: «Certainement, celui que l'Eternel désigne par onction est ici devant lui.» 7Mais l'Eternel dit à Samuel: «Ne prête pas attention à son apparence et à sa grande taille, car je l'ai rejeté. En effet, l'Eternel n'a pas le même regard que l'homme: l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au coeur.» 8Isaï appela Abinadab et le fit passer devant Samuel. Samuel dit: «L'Eternel n'a pas non plus choisi celui-ci.» 9Isaï fit passer Shamma et Samuel dit: «L'Eternel n'a pas non plus choisi celui-ci.» 10Isaï fit passer sept de ses fils devant Samuel et Samuel dit à Isaï: «L'Eternel n'a choisi aucun d'eux.» 11Puis Samuel dit à Isaï: «Tous tes fils sont-ils là?» Il répondit: «Il reste encore le plus jeune, mais il garde les brebis.» Alors Samuel dit à Isaï: «Envoie quelqu'un le chercher, car nous ne prendrons pas place avant qu'il ne soit arrivé.» 12Isaï envoya quelqu'un le chercher. Il était roux, avec de beaux yeux et une belle apparence. L'Eternel dit à Samuel: «Lève-toi, verse de l'huile sur lui, car c'est lui!» 13Samuel prit la corne d'huile et le consacra par onction au milieu de ses frères. L'Esprit de l'Eternel vint sur David, à partir de ce jour et par la suite. Samuel se leva et partit à Rama.


8car si autrefois vous étiez ténèbres, maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Conduisez-vous comme des enfants de lumière! 9Le fruit de l'Esprit consiste en effet dans toute forme de bonté, de justice et de vérité. 10Discernez ce qui est agréable au Seigneur 11et ne participez pas aux oeuvres stériles des ténèbres, mais démasquez-les plutôt. 12En effet, ce que ces hommes font en secret, il est même honteux d'en parler; 13mais tout ce qui est démasqué par la lumière apparaît clairement, car tout ce qui apparaît ainsi est lumière. 14C'est pourquoi il est dit: «Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d'entre les morts, et Christ t'éclairera.»


1Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. 2Ses disciples lui posèrent cette question: «Maître, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle?» 3Jésus répondit: «Ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché, mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient révélées en lui. 4Il faut que je fasse, tant qu'il fait jour, les oeuvres de celui qui m'a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler. 5Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.»

6Après avoir dit cela, il cracha par terre et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux [de l'aveugle] 7et lui dit: «Va te laver au bassin de Siloé», nom qui signifie «envoyé». Il y alla donc, se lava et revint voyant clair. 8Ses voisins et ceux qui l'avaient vu mendier auparavant disaient: «N'est-ce pas celui qui se tenait assis et qui mendiait?» 9Les uns disaient: «C'est lui.» D'autres disaient: «Non, mais il lui ressemble.» Mais lui affirmait: «C'est bien moi.» 10Ils lui dirent donc: «Comment [donc] tes yeux ont-ils été ouverts?» 11Il répondit: «L'homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, l'a appliquée sur mes yeux et m'a dit: 'Va au bassin de Siloé et lave-toi.' J'y suis donc allé, je me suis lavé et j'ai pu voir.» 12Ils lui dirent: «Où est cet homme?» Il répondit: «Je ne sais pas.»

13Ils menèrent vers les pharisiens l'homme qui avait été aveugle. 14Or c'était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. 15A leur tour, les pharisiens lui demandèrent comment il avait pu voir. Il leur dit: «Il a appliqué de la boue sur mes yeux, je me suis lavé et je vois.» 16Là-dessus, quelques-uns des pharisiens disaient: «Cet homme ne vient pas de Dieu, car il ne respecte pas le sabbat», mais d'autres disaient: «Comment un homme pécheur peut-il faire de tels signes miraculeux?» Et il y eut division parmi eux. 17Ils dirent encore à l'aveugle: «Toi, que dis-tu de lui, puisqu'il t'a ouvert les yeux?» Il répondit: «C'est un prophète.»

18Les Juifs ne voulurent pas croire qu'il avait été aveugle et qu'il voyait désormais, avant d'avoir fait venir ses parents. 19Ils les interrogèrent en disant: «Est-ce bien votre fils, que vous dites être né aveugle? Comment donc se fait-il qu'il voie maintenant?» 20Ses parents leur répondirent: «Nous savons que c'est bien notre fils et qu'il est né aveugle, 21mais nous ne savons pas comment il se fait qu'il voie maintenant, ni qui lui a ouvert les yeux. Interrogez-le lui-même, il est assez grand pour parler de ce qui le concerne.» 22Ses parents dirent cela parce qu'ils avaient peur des chefs juifs. En effet, ceux-ci avaient déjà décidé d'exclure de la synagogue celui qui reconnaîtrait Jésus comme le Messie. 23Voilà pourquoi ses parents dirent: «Il est assez grand, interrogez-le lui-même.»

24Les pharisiens appelèrent une seconde fois l'homme qui avait été aveugle et lui dirent: «Rends gloire à Dieu! Nous savons que cet homme est un pécheur.» 25Il répondit: «S'il est un pécheur, je n'en sais rien. Je sais une chose: c'est que j'étais aveugle et maintenant je vois.» 26Ils lui dirent [de nouveau]: «Que t'a-t-il fait? Comment t'a-t-il ouvert les yeux?» 27Il leur répondit: «Je vous l'ai déjà dit et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous l'entendre encore? Voulez-vous aussi devenir ses disciples?» 28Ils l'insultèrent et dirent: «C'est toi qui es son disciple. Nous, nous sommes disciples de Moïse. 29Nous savons que Dieu a parlé à Moïse, mais celui-ci, nous ne savons pas d'où il est.» 30Cet homme leur répondit: «Voilà qui est étonnant: vous ne savez pas d'où il est, et pourtant il m'a ouvert les yeux! 31Nous savons que Dieu n'exauce pas les pécheurs mais qu'en revanche, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, il l'exauce. 32Jamais encore on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né. 33Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire.» 34Ils lui répondirent: «Tu es né tout entier dans le péché et tu nous enseignes!» Et ils le chassèrent.

35Jésus apprit qu'ils l'avaient chassé. L'ayant rencontré, il [lui] dit: «Crois-tu au Fils de Dieu?» 36Il répondit: «Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui?» 37«Tu l'as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c'est lui.» 38Alors il dit: «Je crois, Seigneur.» Et il se prosterna devant lui.

39Puis Jésus dit: «Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient pas voient et pour que ceux qui voient deviennent aveugles.» 40Quelques pharisiens qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent: «Nous aussi, sommes-nous aveugles?» 41Jésus leur répondit: «Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais en réalité, vous dites: 'Nous voyons.' [Ainsi donc,] votre péché reste.




 

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.