Jeudi 13 Janvier
 

Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Jean 4.1-26

1Le Seigneur apprit que les pharisiens avaient entendu dire qu'il faisait et baptisait plus de disciples que Jean. 2- A vrai dire Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c'étaient ses disciples qui le faisaient. - 3Alors il quitta la Judée et retourna en Galilée. 4Comme il devait traverser la Samarie, 5il arriva dans une ville de Samarie appelée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à son fils Joseph. 6Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C'était environ midi.

7Une femme de Samarie vint puiser de l'eau. Jésus lui dit: «Donne-moi à boire.» 8En effet, ses disciples étaient allés à la ville pour acheter de quoi manger. 9La femme samaritaine lui dit: «Comment? Toi qui es juif, tu me demandes à boire, à moi qui suis une femme samaritaine?» - Les Juifs, en effet, n'ont pas de relations avec les Samaritains. - 10Jésus lui répondit: «Si tu savais quel est le cadeau de Dieu et qui est celui qui te dit: 'Donne-moi à boire', tu lui aurais toi-même demandé à boire et il t'aurait donné de l'eau vive.» 11«Seigneur, lui dit la femme, tu n'as rien pour puiser et le puits est profond. D'où aurais-tu donc cette eau vive? 12Es-tu, toi, plus grand que notre ancêtre Jacob qui nous a donné ce puits et qui a bu de son eau, lui-même, ses fils et ses troupeaux?» 13Jésus lui répondit: «Toute personne qui boit de cette eau-ci aura encore soif. 14En revanche, celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.» 15La femme lui dit: «Seigneur, donne-moi cette eau afin que je n'aie plus soif et que je n'aie plus à venir puiser ici.» 16«Va appeler ton mari, lui dit Jésus, et reviens ici.» 17La femme répondit: «Je n'ai pas de mari.» Jésus lui dit: «Tu as bien fait de dire: 'Je n'ai pas de mari', 18car tu as eu cinq maris et l'homme que tu as maintenant n'est pas ton mari. En cela tu as dit la vérité.» 19«Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es un prophète. 20Nos ancêtres ont adoré sur cette montagne et vous dites, vous, que l'endroit où il faut adorer est à Jérusalem.» 21«Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23Mais l'heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. En effet, ce sont là les adorateurs que recherche le Père. 24Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.» 25La femme lui dit: «Je sais que le Messie doit venir, celui que l'on appelle Christ. Quand il sera venu, il nous annoncera tout.» 26Jésus lui dit: «Je le suis, moi qui te parle.»

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

Rencontre sans préjugés

Nous avons lu hier : Jésus vient du ciel, il est au-dessus de tous, Dieu lui donne l'Esprit sans mesure, il a tout remis entre ses mains : il est Dieu. Aujourd'hui, il s'éloigne de Jean-Baptiste pour éviter des comparaisons inutiles. Il s'arrête, fatigué par la marche, il a soif, autant de signes d'humanité : il est homme. Il faut tenir ces deux vérités ensemble : c'est la beauté et la grandeur de Jésus.

Quatre raisons de se reposer

La fatigue, la chaleur de midi (6), les mauvaises relations entre Juifs et Samaritains (9), et l'inconvenance d'une discussion entre un homme et une femme inconnue (27), autant de raisons de ne pas s'engager dans une discussion délicate. Mais Jésus est venu chercher ceux qui étaient perdus1. Alors il ne se laisse pas arrêter, il entre en dialogue. Il se montre vulnérable, c'est lui le quémandeur (7). Et cette femme n'entre pas en matière, elle argumente, elle a réponse à tout, avec bon sens (9, 11). Mais Jésus persévère, patiemment et dans le respect, jusqu'à ce qu'elle demande cette eau qui – le croit-elle vraiment ? – pourrait lui éviter de toujours revenir pour puiser (15).

Quelle est cette eau ?

Jésus a dit : « Demandez et l'on vous donnera2 ». La femme a demandé de cette eau et Jésus répond. L'eau vive proposée, c'est sa réponse : « Va chercher ton mari » ; cela révèle qui est cette femme. Puis, en quelques mots, on passe à la révélation de qui est Jésus ! L'eau vive, quand on y a goûté, on n'a plus besoin d'autre chose.

L'eau vive, c'est savoir
• que je suis pécheur, reconnu comme tel, mais aimé et invité à l'adoration ;
• que Jésus est le Messie, choisi pour apporter le salut : il est là, tout près, en train de me parler.
J'aime, je partage

Remarque(s) de lecteur(s)

Pierre-André nous écrit ce matin:
Merci pour ce très intéressant , pertinent et éclairant commentaire.
Notes:
  • 1 Lc 19.10
  • 2 Mt 7.7

Réagir au commentaire

Vous avez une remarque sur ce commentaire ? Vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter notre équipe

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

A méditer

Si tu savais quel est le don de Dieu et qui est celui qui te parle… (10) Et moi, que sais-je ? J'ai peut-être enfermé Dieu dans ce que je sais, ou ce que je crois savoir. Si je savais quel est le don de Dieu, je pourrais m'attendre à plus que ce que je vis avec lui. Ou, peut-être, si je savais que je ne sais pas, j'attendrais tout de lui.

Prier avec : Psaume 27

1De David. L'Eternel est ma lumière et mon salut: de qui aurais-je peur? L'Eternel est le soutien de ma vie: qui devrais-je redouter?

2Quand des méchants s'avancent contre moi pour faire de moi leur proie, ce sont eux, mes persécuteurs et mes ennemis, qui trébuchent et tombent. 3Si une armée prend position contre moi, mon coeur n'éprouve aucune crainte. Si une guerre s'élève contre moi, je reste malgré cela plein de confiance.

4Je demande à l'Eternel une chose, que je désire ardemment: je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l'Eternel, pour contempler la beauté de l'Eternel et pour admirer son temple, 5car il me protégera dans son tabernacle, le jour du malheur, il me cachera sous l'abri de sa tente, il m'élèvera sur un rocher.

6Déjà ma tête se dresse au-dessus des ennemis qui m'entourent. J'offrirai des sacrifices dans sa tente avec des cris de joie, je chanterai, je célébrerai l'Eternel.

7Eternel, écoute ma voix, car je fais appel à toi, aie pitié de moi et exauce-moi! 8Mon coeur dit de ta part: «Recherchez-moi!» Je te recherche, Eternel! 9Ne me cache pas ton visage, ne repousse pas avec colère ton serviteur! Tu es mon secours: ne me laisse pas, ne m'abandonne pas, Dieu de mon salut!

10Même si mon père et ma mère viennent à m'abandonner, l'Eternel m'accueillera.

11Eternel, enseigne-moi ta voie, conduis-moi dans le sentier de la droiture, à cause de mes ennemis. 12Ne me livre pas à la merci de mes adversaires, car de faux témoins s'attaquent à moi, des hommes qui ne respirent que la violence.

13Oh! si je n'étais pas sûr de voir la bonté de l'Eternel au pays des vivants...

14Espère en l'Eternel! Fortifie-toi et que ton coeur s'affermisse! Espère en l'Eternel!

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.