Mercredi 3 Juillet
 

Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Ésaïe 44.6-20

6Voici ce que dit l'Eternel, le roi d'Israël et celui qui le rachète, l'Eternel, le maître de l'univers: Je suis le premier et le dernier. En dehors de moi, il n'y a pas de Dieu. 7Qui est pareil à moi? Qu'il le proclame, qu'il le révèle et m'expose tout ce qui s'est passé depuis que j'ai fondé le peuple ancien! Qu'on révèle aussi l'avenir et ce qui doit arriver! 8Ne tremblez pas, n'ayez pas peur! Ne te l'ai-je pas depuis longtemps annoncé et révélé? Vous êtes mes témoins: y a-t-il un autre Dieu en dehors de moi? Il n'y a pas d'autre rocher, je n'en connais pas.

9Ceux qui fabriquent des sculptures sacrées ne sont tous que vide et celles qui font leur plus grand plaisir ne servent à rien. Du reste, elles en témoignent elles-mêmes: elles ne voient rien et ne savent rien, si bien qu'ils seront couverts de honte.

10Qui est-ce qui façonne un dieu ou coule une sculpture sacrée pour n'en retirer aucune utilité? 11Tous ses associés seront couverts de honte. Les artisans ne sont eux-mêmes que des êtres humains. Qu'ils se rassemblent là, qu'ils se présentent tous, et tous ensemble ils seront tremblants et couverts de honte.

12Pour confectionner une hache, le forgeron travaille avec des braises, et il la façonne à coups de marteau, il la travaille d'un bras vigoureux. Cependant, il suffit qu'il ait faim et le voilà sans force, qu'il n'ait pas bu d'eau et le voilà épuisé. 13Le charpentier étire le ruban à mesurer, il fait un tracé à la craie et travaille le bois au ciseau, tout en faisant des marques au compas. Il le travaille sur le modèle d'un homme, d'un être humain dans toute sa beauté, pour qu'il soit installé dans un temple. 14Pour cela, il se coupe des cèdres, il se procure des chênes et de grands arbres qu'il choisit bien vigoureux dans la forêt, il plante des pins que la pluie fait grandir. 15L'homme utilise ces arbres pour faire du feu: il en prend une partie pour se chauffer, il en brûle aussi pour faire cuire son pain. Cependant, il les utilise aussi pour se fabriquer un dieu qu'il adore, il en fait une statue devant laquelle il se prosterne! 16Il brûle la moitié de son bois afin de pouvoir manger de la viande, préparer un rôti et se rassasier. Il l'utilise aussi pour se chauffer et dit: «Ah! Je me chauffe, je vois la flamme!» 17Et avec le reste il se fait un dieu, une sculpture sacrée! Il se prosterne devant lui et l'adore, il lui adresse des prières en s'écriant: «Sauve-moi, car c'est toi qui es mon dieu!»

18Ils n'ont ni discernement ni intelligence, car on leur a fermé les yeux pour qu'ils ne voient pas et le coeur pour qu'ils ne fassent pas preuve de bon sens. 19Il ne se met pas à réfléchir, il n'a ni le discernement ni l'intelligence de se dire: «J'ai brûlé une moitié du bois, j'ai cuit du pain sur ses braises, j'y ai rôti de la viande pour la manger, et avec le reste je ferais une horreur! Je me prosternerais devant un morceau de bois!» 20Il se nourrit de cendres, son coeur s'est laissé tromper et l'égare. Il est incapable de se délivrer lui-même et de dire: «N'est-ce pas une fausseté que j'ai dans la main?»

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

SHEMA ISRAËL : L’ÉTERNEL SEUL EST DIEU

Dieu parle avant d’agir. Le Seigneur, le premier et le dernier, s’adressait-il à la fois aux nations et à Israël qu’il prend à témoin quand il dit être le Dieu unique ? Israël le sait, car il a entendu et connu Dieu comme tel. Il a vécu des expériences uniques avec l’Éternel comme la traversée de la mer Rouge. Plus tard, sur le mont Sinaï, lors de la rencontre directe entre l’Éternel et son peuple, celui-ci ne put supporter la sainteté de Dieu ni écouter longtemps sa voix1.

Le Seigneur est UN

Lors du don de la loi à Moïse, les premières paroles adressées au peuple d’Israël ordonnaient de reconnaître l’Éternel Dieu, le Rédempteur, comme l’unique Dieu qu’il faut adorer2 à l’exclusion de toute autre divinité. Israël ne devait pas non plus fabriquer de sculpture sacrée pour le représenter. Par une logique à portée des ignorants (9-17) —et donc à la portée de son peuple—, le Dieu « d’Israël » démontre l’absurdité de l’idolâtrie. Pourtant, malgré son comportement versatile, ce peuple élu reste le témoin de la fiabilité et de la stabilité de Dieu. L’amour constant que l’Éternel lui témoigne, sa souveraineté dans cette élection, sa fidélité à l’Alliance, sa puissance créatrice dont les perfections invisibles sont manifestes, son intemporalité, ses prédictions connues et établies, toutes ces certitudes font que Dieu ne peut être comparé à aucune idole.
J'aime, je partage
Notes:
  • 1 Ex 20.19
  • 2 Ex 20.2-4

Réagir au commentaire

Vous avez une remarque sur ce commentaire ? Vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter notre équipe

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

A méditer

Les idoles et icônes en bois ou en métal fondu sont rares de nos jours, mais l’idolâtrie est manifeste, le talent humain lui-même en est parfois l’objet. Avec le développement technologique, des icônes nouvelles et sophistiquées ont pris la place de Dieu dans le cœur et le quotidien des hommes ; elles flattent leur génie innovateur et leur orgueil. Mais Dieu est l’unique et l’irremplaçable. Que la première place lui soit dévolue dans notre cœur ! Apportons à Dieu seul l’adoration qui lui est due !

Prier avec : le Psaume 16

1Hymne de David. Garde-moi, ô Dieu, car je cherche refuge en toi!

2Je dis à l'Eternel: «Tu es mon Seigneur, tu es mon bien suprême.» 3Les saints qui sont dans le pays, les hommes pieux, sont l'objet de toute mon affection. 4On multiplie les idoles, on court après les dieux étrangers, mais moi, je ne verse pas d'offrandes de sang en leur honneur, je ne mets pas leur nom sur mes lèvres.

5Eternel, c'est toi qui es ma part et la coupe où je bois, c'est toi qui m'assures mon lot. 6Un héritage délicieux m'est attribué, une belle possession m'est accordée.

7Je bénis l'Eternel, car il me conseille; même la nuit mon coeur m'instruit. 8J'ai constamment l'Eternel devant moi; quand il est à ma droite, je ne suis pas ébranlé.

9C'est pourquoi mon coeur est dans la joie, et mon esprit dans l'allégresse. Même mon corps reposera en sécurité, 10car tu n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton bien-aimé connaisse la décomposition. 11Tu me fais connaître le sentier de la vie; il y a d'abondantes joies dans ta présence, un bonheur éternel à ta droite.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.