leGuide
audio

Infos

Nous avons besoin de vous
leguideenligne est un service gratuit - mais il a un coût ! Nous avons besoin de votre soutien pour continuer d'existerLire la suite
Qui sont les rédacteurs de leguideenligne.com ?
Plusieurs ont posé la question - et nous venons de demander à chacun de rédiger une petite présentation (...)Lire la suite

Actes 17.1-15

1Paul et Silas passèrent par Amphipolis et Apollonie et arrivèrent à Thessalonique, où les Juifs avaient une synagogue. 2Paul y entra, conformément à son habitude. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux à partir des Ecritures 3en expliquant et démontrant que le Messie devait souffrir et ressusciter. «Ce Jésus que je vous annonce, disait-il, c'est lui qui est le Messie.» 4Quelques-uns d'entre eux furent convaincus et se joignirent à Paul et à Silas, ainsi qu'un grand nombre de non-Juifs qui craignaient Dieu et beaucoup de femmes importantes. 5Cependant, les Juifs restés incrédules prirent avec eux quelques vauriens qui traînaient sur les places, provoquèrent des attroupements et semèrent ainsi le trouble dans la ville. Puis ils se rendirent à la maison de Jason et cherchèrent Paul et Silas pour les amener vers le peuple. 6Ne les ayant pas trouvés, ils traînèrent Jason et quelques frères devant les magistrats de la ville en criant: «Ces gens qui ont bouleversé le monde sont aussi venus ici, 7et Jason les a accueillis. Ils agissent tous contre les édits de l'empereur en prétendant qu'il y a un autre roi, Jésus.» 8Par ces paroles ils troublèrent la foule et les magistrats, 9qui ne relâchèrent Jason et les autres qu'après avoir obtenu d'eux une caution.

10Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Dès leur arrivée, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. 11Ces derniers avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique. Ils accueillirent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures pour voir si ce qu'on leur disait était exact. 12Beaucoup d'entre eux crurent donc ainsi que, parmi les non-Juifs, un grand nombre de femmes en vue et d'hommes. 13Mais quand les Juifs de Thessalonique apprirent que Paul annonçait la parole de Dieu aussi à Bérée, ils y vinrent pour agiter [et troubler] la foule. 14Alors les frères firent aussitôt partir Paul du côté de la mer, tandis que Silas et Timothée restaient à Bérée.

15Ceux qui accompagnaient Paul le conduisirent jusqu'à Athènes. Puis ils repartirent, chargés de transmettre à Silas et à Timothée l'ordre de le rejoindre au plus tôt.

Lire la suite

deux sortes d’auditeurs

Dans l’épître aux Romains, Paul explique pourquoi, lors de son arrivée dans une ville, il se rend d’abord à la synagogue : « … Ce que je désire de tout mon cœur et que je demande à Dieu pour les Juifs, c’est qu’ils soient sauvés » (Rom 10. 1). Il est prêt à subir la calomnie, le rejet et la persécution, pourvu que ses compatriotes entendent la Bonne Nouvelle.

« Par les Écritures »

La prédication de l’apôtre est basée sur la connaissance que les Juifs possèdent des textes sacrés. Voilà qui devrait facilement les convaincre. Mais bien que quelques-uns reconnaissent leur Messie, les autres sont jaloux. Pourquoi ? Parce que des Grecs1 – et même des femmes ! – croient en Jésus. Insupportable pour eux.

L’escalade de la mauvaise foi

On pourrait comprendre que les Juifs refusent aux païens le salut en Jésus-Christ : n’était-ce pas l’enseignement qu’ils avaient reçu (cf. Pierre chez Corneille ; Act 10 et 11)  ? Mais la mauvaise foi de ces gens est manifeste : ils recrutent des vauriens, s’attaquent à des innocents, exagèrent les faits (« le monde entier », 6) et se montrent même soumis à l’empereur (7)  ! Leur attitude n’est pas directement liée au message de Paul, mais à leur orgueil qui les empêche d’accepter que la grâce de Dieu soit accessible aux non-Juifs. En conséquence, ils se ferment eux-mêmes au salut qui leur est offert. Cependant, chez bien d’autres personnes à Thessalonique, la graine semée a produit des fruits durables, comme le montrent les deux épîtres aux Thessaloniciens.

À Bérée

Les Juifs de Bérée sont non seulement bien disposés, mais ils prennent le temps de vérifier chaque jour par eux-mêmes si ce qu’on leur dit est juste (11). L’attitude de ces gens ouverts à la vérité donne des résultats chez les Juifs comme chez les Grecs : un grand nombre de personnes croient.
Sans ouverture d’esprit, on reste bloqué sur ses idées toutes faites, au risque d’être agressif et de passer à côté de l’essentiel.

Prière

Seigneur, donne-moi le courage de parler de l’Évangile sans avoir peur du mépris ou du rejet. Montre-moi comment appuyer mon témoignage sur ta Parole, sachant que, telle une semence, elle peut germer si elle tombe dans un terrain favorable. Libère-moi de mes préjugés pour que je m’ouvre à toi et aux autres, dans la fidélité aux Écritures.
Notes:
  • 1: Les Grecs : pour les Juifs, ce terme représentait tous les étrangers. Mais quelques-uns d’entre eux avaient choisi d’adorer le vrai Dieu, et certains avaient même adopté la religion juive. D’où leur présence à la synagogue.

Soyez le premier à réagir à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 70

1Au chef de choeur. De David, comme mémorial.

2O Dieu, délivre-moi sans tarder! Eternel, viens vite à mon aide! 3Qu'ils soient honteux et remplis de confusion, ceux qui en veulent à ma vie! Qu'ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma perte! 4Qu'ils fassent demi-tour, saisis de honte, ceux qui disent: «Ha! ha!» 5Que tous ceux qui te cherchent soient dans l'allégresse et se réjouissent en toi! Que ceux qui aiment ton salut disent sans cesse: «Que Dieu est grand!»

6Moi, je suis malheureux et pauvre: ô Dieu, viens vite à mon secours! Tu es mon aide et mon libérateur, Eternel, ne tarde pas!