Lundi 18 Octobre
 

Prie pour commencer

Avant de lire le texte biblique, rends-toi disponible pour faire de ce temps un moment à part. Tu peux prier ou simplement « faire une pause » en silence avant de passer à l’étape suivante.

Job 7.1-21

1»Le sort de l'homme sur la terre n'est-il pas celui d'un soldat, et sa vie n'est-elle pas celle d'un ouvrier? 2L'esclave aspire à jouir de l'ombre et l'ouvrier attend son salaire. 3De même, j'ai hérité de mois de douleur, on m'a attribué des nuits de souffrance. 4Je me couche en disant: 'Quand pourrai-je me lever?' Le soir se prolonge et je suis rassasié d'insomnies jusqu'au lever du jour. 5Mon corps se couvre de vers et d'une croûte terreuse, ma peau s'est crevassée et se décompose. 6Plus rapides que la navette d'un tisserand, mes jours s'évanouissent: plus d'espérance!

7»Mon Dieu, souviens-toi que ma vie est un simple souffle! Mes yeux ne reverront pas le bonheur. 8L'oeil qui me regarde ne me verra plus. Ton oeil me cherchera, et je ne serai plus là. 9Pareil à un nuage qui se dissipe et s'en va, celui qui descend au séjour des morts n'en remontera pas. 10Il ne reviendra plus chez lui et son domicile ne le connaîtra plus. 11C'est pourquoi je ne me retiendrai pas. Je parlerai, dans la détresse de mon esprit; je me plaindrai, dans l'amertume de mon âme.

12»Suis-je une mer ou un monstre marin, pour que tu places des gardes autour de moi? 13Quand je me dis: 'Mon divan me soulagera, mon lit calmera mes douleurs', 14tu m'effraies par des rêves, tu m'assailles de visions. 15Je voudrais être étranglé, je voudrais mourir plutôt que d'être réduit à l'état de squelette! 16Je suis dégoûté! Je n'en ai plus pour longtemps. Laisse-moi, car ma vie est sans consistance.

17»Qu'est-ce que l'homme, pour que tu fasses tant de cas de lui, pour que tu lui portes tant d'attention, 18pour que tu le visites tous les matins, pour que tu le mettes à l'épreuve à chaque instant? 19Quand cesseras-tu de me fixer du regard? Quand me laisseras-tu le temps d'avaler ma salive? 20Si j'ai péché, qu'ai-je pu te faire, gardien des hommes? Pourquoi m'as-tu pris pour cible? Pourquoi te serais-je à charge? 21Pourquoi ne pardonnes-tu pas ma transgression et n'oublies-tu pas ma faute? En effet, je vais bientôt me coucher dans la poussière. Tu auras beau me chercher de bon matin, je ne serai plus là!»

Voir les questions

Avant de lire le commentaire ci-dessous, prends un moment pour penser au texte :
  • Que se passe-t-il dans ce texte ou de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la signification du texte :
    • pour le monde de l’époque ?
    • pour le monde d’aujourd’hui ?
  • Quelles sont les implications du texte pour moi, pour les relations avec mes proches, avec les autres et avec Dieu ?
  • Y a-t-il une promesse, un avertissement, un encouragement ?

Job interpelle Dieu

Poussé à bout par la rudesse de ses amis, Job s’adresse cette fois directement à Dieu, donnant parfois l’impression d’en savoir plus que lui (16-17) sur ce qu’il conviendrait de faire ! Beaucoup d’entre nous peuvent se reconnaître dans ses plaintes, de par l’universalité des questions qu’il ose poser. Job égrène sa souffrance physique, psychologique, morale, l’incompréhension de ses amis, et surtout le silence de Dieu, en termes magistralement poétiques. Les versets 1 à 10 illustrent particulièrement la petitesse de l’humain, son ignorance, son état de pécheur et la brièveté de sa vie.

Paradoxes de la souffrance

En proie à la confusion, Job expose son angoisse devant la mort prématurée (6,9-10) et en même temps son horreur de vivre. Il soupire après la mort comme après un moyen d’évasion (15), mais il est conscient qu’elle l’empêcherait de continuer à plaider sa cause auprès de Dieu (11, 21). De même, il trouve que Dieu, à la fois, l’ignore et le harcèle cruellement. Certains versets semblent plagier négativement le Psaume 8 : autant dans celui-ci, l’être humain est au cœur d’une attention princière de la part de Dieu, autant Job se sent au centre d’une persécution divine (18-20). Job demande à Dieu de le laisser tranquille (19, 21), tout en réclamant instamment des réponses (12) ! Par ses questions contradictoires et passionnées, Job affirme et approfondit sa foi.
En fin de compte, le livre de Job ne donne pas d’explication au problème de la souffrance ; si nous en attendons, nous serons déçus. Mais il nous indique un chemin : ne pas retenir nos cris, tout en gardant confiance et en tenant fort la main de Dieu.
J'aime, je partage

Remarque

« Le Nouveau Testament [...] permet de poser le problème d’une autre façon : quand nous contemplons le Christ sur la croix, nous considérons la souffrance de la seule personne véritablement innocente. Nous considérons que Dieu répond en se faisant responsable de nous au point de prendre sur ses épaules le lourd fardeau du péché et de la souffrance des humains. » Nouvelle Bible déchiffrée, éd. LLB, p.349.

Réagir au commentaire

Vous avez une remarque sur ce commentaire ? Vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter notre équipe

En pratique Comment peux-tu mettre en pratique le texte biblique lu aujourd'hui ?

A méditer

« Dieu n’est pas venu supprimer la souffrance. Il n’est même pas venu l’expliquer, mais il est venu la remplir de sa présence. » Paul Claudel

Prier avec : Psaume 80

1Au chef de choeur, sur la mélodie «Les lis du témoignage». Psaume d'Asaph.

2Prête l'oreille, berger d'Israël, toi qui conduis Joseph comme un troupeau! Interviens dans ta splendeur, toi qui sièges entre les chérubins! 3Devant Ephraïm, Benjamin et Manassé, déploie ta force et viens à notre secours! 4O Dieu, relève-nous! Fais briller ton visage, et nous serons sauvés!

5Eternel, Dieu de l'univers, jusqu'à quand t'irriteras-tu contre la prière de ton peuple? 6Tu les as nourris d'un pain trempé de larmes, tu leur as fait boire des larmes à pleine mesure. 7Tu fais de nous une source de conflits pour nos voisins et nos ennemis se moquent de nous. 8Dieu de l'univers, relève-nous! Fais briller ton visage, et nous serons sauvés!

9Tu avais arraché de l'Egypte une vigne: tu as chassé des nations et tu l'as plantée. 10Tu as déblayé le sol devant elle: elle a pris racine et rempli la terre. 11Les montagnes étaient couvertes de son ombre, et ses rameaux étaient comme des cèdres de Dieu. 12Elle étendait ses branches jusqu'à la mer, et ses rejets jusqu'au fleuve. 13Pourquoi as-tu renversé ses clôtures? Voilà que tous les passants la dépouillent. 14Le sanglier de la forêt y sème la dévastation, et les bêtes des champs s'en nourrissent. 15Dieu de l'univers, reviens donc, regarde du haut du ciel et constate la situation, interviens pour cette vigne! 16Protège ce que ta main droite a planté, le fils que tu t'es choisi! 17Ta vigne est brûlée par le feu, elle est saccagée; ton visage menaçant provoque leur perte. 18Que ta main soit sur l'homme qui est à ta droite, sur le fils de l'homme que tu as toi-même fortifié! 19Alors nous ne nous éloignerons plus de toi. Fais-nous revivre et nous ferons appel à ton nom! 20Eternel, Dieu de l'univers, relève-nous! Fais briller ton visage, et nous serons sauvés!

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.