leGuide
audio

Infos

Demandez le programme !
C'est gratuit !Lire la suite

Hébreux 12.12-17

12Fortifiez donc vos mains défaillantes et vos genoux flageolants 13et faites des voies droites pour vos pieds, afin que ce qui est boiteux ne se démette pas mais plutôt soit guéri. 14Recherchez la paix avec tous et la progression dans la sainteté: sans elle, personne ne verra le Seigneur. 15Veillez à ce que personne ne se prive de la grâce de Dieu, à ce qu'aucune racine d'amertume, produisant des rejetons, ne cause du trouble et que beaucoup n'en soient infectés. 16Veillez à ce qu'aucun de vous ne fasse preuve d'immoralité sexuelle ou ne se montre profanateur comme Esaü, qui pour un seul repas a vendu son droit d'aînesse. 17Vous savez que plus tard il a voulu obtenir la bénédiction mais a été rejeté; en effet, il n'a pas pu amener son père à changer d'attitude, bien qu'il l'ait cherché avec larmes.

ENTRAIDEZ-VOUS !

La course spirituelle (12. 1-2) et les corrections du Seigneur (5-11) peuvent épuiser même les plus forts. L'auteur s’appuie alors sur une prophétie 1 pour les inviter à fortifier les mains et les genoux affaiblis (12). Ce n’est pas une remontrance, mais un encouragement. D’ailleurs, cet appel d’Ésaïe vient avec l'annonce des temps messianiques où la présence de Jésus se révèle pleinement.

Une course en équipe ?

Pas vraiment, car chacun est responsable pour lui-même devant Dieu. Mais il y a en même temps une forte dimension communautaire. Littéralement, il n’est pas écrit : « fortifiez vos mains », mais : « fortifiez les mains… », c’est-à-dire soutenez les frères et sœurs fatigués ou fragiles, qui risquent d’abandonner la course. On retrouve cet impératif communautaire aux versets 15 et 16 : « Veillez à ce que personne… ».

Oui à la sanctification, non à l’amertume

On peut être troublé par ces mots : « La progression dans la sainteté : sans elle personne ne verra le Seigneur » (14). Dès la nouvelle naissance, au travers de son Fils, Dieu nous voit saints. Cette sainteté a pour fruit normal la recherche d’une conduite conforme à la volonté du Père. Sinon, il y a incohérence, et celui qui la rejette montre qu'il n’a pas compris la grâce.
Liée à la sanctification, remarquons la paix avec tous (14). Elle construit la communauté. À l’inverse, l’amertume (15) est le virus contagieux qui l’infecte et la détruit.

Le triste exemple d’Ésaü (16-17) me parle. Pour quelque chose de très passager, il se prive d’une bénédiction éternelle2. Même si nous avons accepté le salut en Christ, cet épisode nous rappelle la puissance du matérialisme et de la jouissance immédiate qui cherchent à s'imposer dans nos choix et nous privent de ce que Dieu a de meilleur pour nous.
Notes:
  • 1: És 35.3
  • 2: Gn 25.29-34

Soyez le premier à réagir à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 88

1Chant, psaume des descendants de Koré. Au chef de choeur, à chanter sur la flûte. Cantique d'Héman l'Ezrachite.

2Eternel, Dieu de mon salut, jour et nuit je crie devant toi. 3Que ma prière parvienne jusqu'à toi! Prête l'oreille à mes supplications, 4car mon âme est saturée de malheurs, et ma vie s'approche du séjour des morts. 5On me compte parmi ceux qui descendent dans la tombe, je suis comme un homme qui n'a plus de force. 6Je suis étendu parmi les morts, semblable à ceux qui sont tués et couchés dans la tombe, à ceux dont tu ne te souviens plus et qui sont séparés de toi. 7Tu m'as jeté dans un gouffre profond, dans les ténèbres, dans les abîmes. 8Ta fureur pèse lourdement sur moi, et tu m'accables des vagues de ta colère. - Pause.

9Tu as éloigné mes intimes de moi, tu as fait de moi un objet d'horreur pour eux; je suis enfermé et je ne peux pas sortir. 10Mes yeux sont usés par la souffrance; tous les jours, je fais appel à toi, Eternel, je tends les mains vers toi. 11Est-ce pour les morts que tu fais des miracles? Les défunts se lèvent-ils pour te louer? - Pause.

12Parle-t-on de ta bonté dans la tombe, de ta fidélité dans le gouffre de perdition? 13Tes miracles sont-ils connus dans les ténèbres, et ta justice au pays de l'oubli?

14Et moi, c'est toi, Eternel, que j'appelle au secours. Le matin, ma prière s'adresse à toi. 15Pourquoi, Eternel, me rejettes-tu? Pourquoi me caches-tu ton visage? 16Je suis malheureux et mourant depuis ma jeunesse, je subis tes terreurs et je suis bouleversé. 17Tes fureurs passent sur moi, tes terreurs me réduisent au silence; 18elles m'encerclent tout le jour comme de l'eau, elles me cernent de tous côtés. 19Tu as éloigné mes amis et mes proches de moi; mes intimes, ce sont les ténèbres.




 

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.