leGuide
audio

Infos

Un problème avec votre abonnement ?
Contactez les bureaux de la Ligue de votre pays (coordonnées dans le dernier numéro que vous avez reçu).Lire la suite

Marc 5.1-20

1Ils arrivèrent sur l'autre rive du lac, dans le pays des Gadaréniens. 2Dès que Jésus fut hors de la barque, un homme vint à sa rencontre; il sortait des tombeaux et il était animé par un esprit impur. 3Cet homme habitait dans les tombeaux, et personne ne pouvait plus l'attacher, même avec une chaîne. 4En effet, souvent on l'avait attaché avec des fers aux pieds et des chaînes, mais il avait cassé les chaînes et brisé les fers, et personne n'avait la force de le maîtriser. 5Il était sans cesse, nuit et jour, dans les tombeaux et sur les montagnes; il criait et se blessait lui-même avec des pierres. 6Il vit Jésus de loin, accourut, se prosterna devant lui 7et s'écria d'une voix forte: «Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu très-haut? Je t'en supplie au nom de Dieu, ne me tourmente pas.» 8En effet, Jésus lui disait: «Sors de cet homme, esprit impur!» 9Il lui demanda: «Quel est ton nom?» «Mon nom est légion, car nous sommes nombreux», répondit-il. 10Et il le suppliait avec insistance de ne pas les envoyer hors du pays. 11Il y avait là, vers la montagne, un grand troupeau de porcs en train de chercher à manger. 12Tous les démons le supplièrent: «Envoie-nous dans ces porcs afin que nous entrions en eux.» 13Il le leur permit aussitôt. Les esprits impurs sortirent de l'homme, entrèrent dans les porcs, et le troupeau se précipita du haut de la falaise dans le lac; il y avait environ 2000 porcs, et ils se noyèrent dans le lac. 14Les gardiens du troupeau s'enfuirent et allèrent le raconter dans la ville et dans les campagnes. Les gens allèrent voir ce qui était arrivé. 15Ils vinrent vers Jésus et virent le démoniaque, celui qui avait eu la légion de démons, assis, habillé et dans son bon sens; et ils furent saisis de frayeur. 16Ceux qui avaient été témoins de la scène leur racontèrent ce qui était arrivé au démoniaque et aux porcs. 17Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire.

18Comme il montait dans la barque, celui qui avait été démoniaque le suppliait, demandant à l'accompagner. 19Jésus ne le lui permit pas mais lui dit: «Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, comment il a eu pitié de toi.» 20Il s'en alla et se mit à proclamer dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous étaient dans l'étonnement.

Lire la suite

VISITE CHEZ LES PAÏENS

Jésus interrompt son ministère en Galilée pour traverser le lac, et il entre en territoire païen1. Voulait-il prendre du repos avec ses disciples comme lors de la multiplication des pains (cf. 6. 31), ou savait-il ce qui allait se passer ? En tout cas, ce n’est pas le repos qui les attendait !

De surprise en surprise

Les douze, qui venaient d’être saisis d’une grande frayeur en voyant le pouvoir de Jésus sur les forces de la nature (4. 41), ne sont pas au bout de leurs craintes ! Dès qu’ils arrivent sur l’autre berge, ils sont confrontés à un spectacle effrayant : un homme violent, nu (Lc 8. 27) et meurtri par sa propre main, court vers eux en criant à haute voix ! De plus, il habite au cimetière, lieu impur pour les Juifs. Mais Jésus avait déjà commencé à chasser les esprits qui tourmentaient cet homme, et qui avaient reconnu Jésus comme Fils du Dieu très-haut (6).

Une guérison gênante

La guérison est sensationnelle : un homme qui faisait peur, qui ne pouvait pas être retenu, qui ne portait pas de vêtements et qui se démenait comme un fou, est maintenant « assis, habillé et dans son bon sens » (15), apparemment docile. Personne ne peut nier ce que Jésus a fait pour lui. Mais vu la perte des cochons, on comprend bien la réaction des gens de l’endroit : ils demandent à Jésus de quitter leur pays – mais ils passent à côté d’une bénédiction pour eux.
Aujourd’hui encore, accepter la présence de Jésus dans notre vie n’est pas un acte anodin, mais comme pour cet homme, ça en vaut la peine ! Et cet homme, qui avait fui la compagnie des autres, commence à aborder ses compatriotes et devient le premier missionnaire en terre païenne.

Remarque

La question des porcs a fait couler beaucoup d’encre. Cet homme avait peut-être besoin d’un signe tangible de sa guérison.
Cela souligne aussi le fait que le salut d’un homme vaut plus qu’un grand nombre de porcs.
Notes:
  • 1: La région de la Décapole. L’élevage de cochons et le fait que Jésus a envoyé l’homme témoigner de sa guérison (ce qu’il ne faisait pas en terre israélite, cf. 1.44 ; 3.12), montrent qu’on est en territoire majoritairement non juif.

Soyez le premier à réagir à la note !

Pour réagir, il vous faut d'abord vous connecter.
Pas encore inscrit ? Créez votre compte


Pour réagir sur autre chose que la note du jour, merci d'utiliser le formulaire de contact
Prier avec : Psaume 133

1Chant des montées, de David. Oh ! Qu'il est agréable, qu'il est doux pour des frères de demeurer ensemble !

2C'est comme l'huile précieuse versée sur la tête qui descend sur la barbe, sur la barbe d'Aaron, et sur le col de ses vêtements. 3C'est comme la rosée de l'Hermon qui descend sur les hauteurs de Sion. En effet, c'est là que l'Eternel envoie la bénédiction, la vie, pour l'éternité.




 

Ce site utilise des cookies pour mesurer l’audience afin d'optimiser et personnaliser son contenu. Notre but est d'améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.